Archives

Qu’est-ce que le MAEP ?

Adopté en mars 2003 à Abuja, le Maep a pour fonction d’encourager les États à mettre en place des politiques, des normes et des pratiques qui mènent à la croissance et à la stabilité économiques, au développement durable et à l’intégration sous-régionale et continentale. Une idée sous-tend la démarche : il existe des experts africains, et ces derniers sont plus à même d’évaluer et de conseiller le travail de leurs pairs que les experts occidentaux, souvent mal perçus et peu au fait des réalités du continent.
À ce jour, 23 États* y ont adhéré. Ils s’engagent à soumettre des évaluations régulières à leurs pairs. Le mécanisme comporte cinq étapes, de l’auto-évaluation à la présentation publique et solennelle du rapport devant diverses instances sous-régionales et panafricaines. Le « Rapport d’évaluation de la République du Rwanda » correspond à la troisième étape. Il fait suite à la visite d’une équipe du Maep – comprenant le directeur exécutif, l’Ivoirien Bernard Kouassi – qui a consulté gouvernement, autorités, partis politiques, députés, société civile, syndicats, etc., pour passer en revue quatre thèmes : démocratie et bonne gouvernance politique, gouvernance et gestion économiques, gouvernance d’entreprise, développement socio-économique. Étoffé, quasi exhaustif, abstrait, le rapport n’est pas tellement différent de ceux des institutions internationales. Sur le fond comme sur la forme, jugeant les avancées à l’aune des mêmes critères : « bonne gouvernance », privatisations, croissance, diversification
Jusqu’à présent, des évaluations ont été lancées au Ghana, au Rwanda, à Maurice, au Kenya, en Ouganda et au Nigeria. Mais seuls les rapports du Ghana et du Rwanda ont été rendus publics.

* L’Algérie, le Burkina, le Cameroun, le Congo-Brazzaville, l’Éthiopie, le Gabon, le Ghana, le Kenya, le Mali, Maurice, le Mozambique, le Nigeria, le Rwanda, le Sénégal, l’Afrique du Sud, l’Ouganda ont adhéré en mars 2003. Le Bénin et l’Égypte les ont rejoints en février 2004. L’Angola, le Lesotho, le Malawi, la Tanzanie, la Sierra Leone ont signé en juillet 2004. Le Soudan et la Zambie ont manifesté leur intention d’adhérer.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte