Politique

Togo : la jeune garde de Faure Gnassingbé

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 19 octobre 2020 à 10h05
Le président togolais Faure Gnassingbé, réélu en février 2020 pour un quatrième mandat.

Le président togolais Faure Gnassingbé, réélu en février 2020 pour un quatrième mandat. © Présidence du Togo

Le président togolais, qui s’appuie désormais sur un nouveau gouvernement dirigé par Victoire Tomegah Dogbe, vient de réorganiser son équipe de proches collaborateurs.

Si sa vieille garde de conseillers spéciaux murmure toujours à son oreille, à l’instar de son frère Amah Gnassingbé, mais aussi de Barry Moussa Barqué, Charles Debbasch et Koffi Sama, le président togolais Faure Gnassingbé, réélu en février dernier pour un quatrième mandat, s’est entouré d’hommes et de femmes jeunes, mais surtout très discrets. Revue des troupes.

Ablamba Sandra Johnson

Secrétaire générale de la présidence de la République, Ablamba Sandra Johnson a rang de ministre. Ici à Lomé, le 31 mai 2019.

Secrétaire générale de la présidence de la République, Ablamba Sandra Johnson a rang de ministre. Ici à Lomé, le 31 mai 2019. © Piment pour JA

Secrétaire générale de la présidence de la République, Ablamba Sandra Johnson a rang de ministre. Nommée en remplacement de Patrick Daté Tévi-Benissan, décédé le 2 septembre dernier, elle assure aussi la direction du cabinet civil du chef de l’État depuis la promotion à la primature de Victoire Tomegah Dogbe.

Ancienne conseillère de Faure Gnassingbé chargée de l’amélioration du climat des affaires, Ablamba Sandra Johnson est une habituée des couloirs du Palais de la marina. Elle est récompensée pour avoir contribué à faire aboutir les réformes qui ont permis les progrès spectaculaires du Togo dans les classements 2019 et 2020 des rapports « Doing Business » de la Banque mondiale.

Kouessan Joseph Yovodevi

Kouessan Joseph Yovodevi.

Kouessan Joseph Yovodevi. © DR / Présidence togolaise

Nouveau directeur de la communication à la présidence, ce journaliste formé à l’Institut supérieur de presse, à Lomé, est attendu sur le chantier de la restructuration de la communication gouvernementale.

Certes, il ne fait pas partie du premier cercle immédiat du chef de l’État, mais ce professionnel des médias a dirigé pendant douze ans, de 2006 à 2018, la Télévision togolaise (TVT), jusqu’à son départ à la retraite. Il va devoir chapeauter l’ensemble des communicants rattachés aux différents ministères pour donner du sens et de la cohérence aux messages de l’exécutif.

Komlan Adjitowou

Cet ex-chef d’état-major adjoint des Forces armées togolaises, élevé au grade de général en 2018, prend la tête du cabinet militaire du Palais. Il succède au colonel Awoki Panassa nommé, en  janvier 2020, ambassadeur du Togo au Ghana. À ce poste, Adjitowou servira d’interface entre le président et les forces de défense.

Djibril Mohaman Awalou

Il est le coordonnateur national de la gestion de la riposte au Covid-19. Directeur central du service de santé des armées et de la clinique médico-chirurgicale (alias le Pavillon militaire) du CHU Sylvanus-Olympio, Awalou rend quotidiennement des comptes à Faure Gnassingbé, qui est à la tête du comité de crise luttant contre la pandémie. Cet homme très discret est par ailleurs professeur des universités.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3094_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte