Politique

Maroc : à l’université, Moulay El Hassan croisera Najat Vallaud-Belkacem

| Par
Le prince Moulay El Hassan, à l'Élysée le 30 septembre 2019 à l'occasion de l'hommage à l'ancien président français Jacques Chirac.

Le prince Moulay El Hassan, à l'Élysée le 30 septembre 2019 à l'occasion de l'hommage à l'ancien président français Jacques Chirac. © AP SIPA/Kamil Zihnioglu

Bachelier en juin dernier, le prince héritier poursuivra ses études supérieures à l’université Mohammed VI Polytechnique de Benguérir.

Fin de suspense pour les études supérieures du prince Moulay El Hassan qui a décroché son baccalauréat l’été dernier. Alors que les supputations allaient bon train sur le futur campus de l’héritier du trône du royaume, le site marocain « barlamane.com » a révélé qu’il s’est inscrit le 15 octobre à l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P).

Installée à Benguérir, cette université financée par le groupe OCP avait ouvert ses portes en 2017 pour s’imposer rapidement comme un pôle d’excellence au Maroc comme en Afrique.

Institution de renom

Elle compte parmi ses partenaires de nombreuses institutions de renom, dont le Massachusetts Institute of Technology (MIT). L’UM6P vient entre autres, de recruter parmi son corps professoral pour cette rentrée 2020, l’ancienne ministre française Najat Vallaud-Belkacem.

Moulay El Hassan a opté pour la Faculté Gouvernance, sciences économiques et sociales

Selon les sources de Jeune Afrique, Moulay El Hassan a opté pour la Faculté Gouvernance, sciences économiques et sociales (FGSES). Cette composante de l’UM6P vise à « former des cadres hautement qualifiés capables d’anticiper, d’agir et de créer dans un environnement économique et social en perpétuel changement », selon la présentation du site officiel de cette université privée.

Le prince héritier n’a donc pas tout à fait suivi les traces de son père Mohammed VI ou celles de son oncle Moulay Rachid, qui avaient démarré leur cycle universitaire à la faculté de Rabat. Un choix qui peut certes témoigner de la dégradation perceptible de la formation publique, mais qui prouve aussi que le royaume dispose encore de cursus d’excellence.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte