Politique

Régionales au Cameroun : les pro-Biya se disputent la présidence du Centre

Réservé aux abonnés | | Par - à Yaoundé
Mis à jour le 12 octobre 2020 à 11h59
Un électeur camerounais s'encre le doigt dans un bureau de vote à Yaoundé, le 9 février 2020.

Un électeur camerounais s'encre le doigt dans un bureau de vote à Yaoundé, le 9 février 2020. © (200210) -- YAOUNDE, Feb. 10, 2020 (Xinhua) -- A voter get his finger inked at a polling station in Yaounde, Cameroon, Feb. 9, 2020. Polling at Cameroon legislative and municipal elections ended at 6 p.m. local time (1700 GMT) on Sunday, with authorities expressing satisfaction with the conduct of the polls, despite threats from armed separatists in the country's restive English-speaking regions. © Jean Pierre Kepseu/Xinhua/REA

Si la victoire du parti de Paul Biya semble assurée dans le Centre, deux inconnues demeurent : le nombre de sièges que le RDPC concèdera à l’opposition et, surtout, le nom de celui qui prendra la tête de la région où siègent les institutions nationales. 

La région du Centre n’a pas échappé aux batailles fratricides qui ont rythmé les investitures pour les élections régionales du 6 décembre prochain au sein du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC).

Mbarga Mboa jette l’éponge

Principales victimes de ces joutes politiques : l’ancien ministre de l’Éducation, Charles Etoundi, l’ancien gouverneur de la province du Sud-Ouest, Eyeya Zanga Louis, ou encore le ministre chargé de mission à la présidence de la République, Philippe Mbarga Mboa.

Ce dernier, qui manœuvrait dès fin juillet pour s’attacher les faveurs des élites et chefs traditionnels du Mfoundi, un département qui couvre notamment la moitié sud de Yaoundé (dont Philippe Mbarga Mboa est originaire) était présenté comme le favori par de nombreux observateurs. Mais il a finalement subi l’impitoyable tamis du comité central du RDPC.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte