Automobile

Le rêve nigérian de Renault

En 2013, Renault a vendu environ 6 000 véhicules en Afrique subsaharienne. DR

En 2013, Renault a vendu environ 6 000 véhicules en Afrique subsaharienne. DR ©

Renault envisage de construire une usine au Nigeria, pays où le constructeur français ne vend aujourd’hui que quelques centaines de voitures par an.

Mis à jour le 28 avril 2014, à 13H46 CET.

Le constructeur français, qui ne vend actuellement que quelques centaines de voitures au Nigeria, songe sérieusement à y construire une usine. « Nous venons de signer un accord de commercialisation avec Dana Group, qui est aussi une société industrielle. Avec les modèles Duster, Sandero et Logan, nous estimons que nous pouvons atteindre 8 % à 10 % du marché en quelques années. À ce moment-là, une usine de montage, en association avec Dana Group, aurait tout son sens », confie Jean-Christophe Kugler, à la tête de la région Euromed (qui comprend l’Afrique) du groupe au losange.

Lire aussi :

Jean-Christophe Kugler guide Renault sur le continent
Maroc : Tata dans la roue de Renault
Renault limite la casse grâce au Maghreb

Stratégie africaine

Sous la direction de Jean-Christophe Kugler, le constructeur français tente l’aventure au sud du Sahara où le groupe écoulait en 2013 moins de 6 000 véhicules neufs par an. Ce projet industriel mené au Nigeria vient s’ajouter à ceux de PSA Peugeot Citroën et Toyota, également attirés par le potentiel du géant ouest-africain.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte