Économie

Le rêve nigérian de Renault

Renault envisage de construire une usine au Nigeria, pays où le constructeur français ne vend aujourd’hui que quelques centaines de voitures par an.

Par
Mis à jour le 25 avril 2014 à 15:07

Mis à jour le 28 avril 2014, à 13H46 CET.

Le constructeur français, qui ne vend actuellement que quelques centaines de voitures au Nigeria, songe sérieusement à y construire une usine. « Nous venons de signer un accord de commercialisation avec Dana Group, qui est aussi une société industrielle. Avec les modèles Duster, Sandero et Logan, nous estimons que nous pouvons atteindre 8 % à 10 % du marché en quelques années. À ce moment-là, une usine de montage, en association avec Dana Group, aurait tout son sens », confie Jean-Christophe Kugler, à la tête de la région Euromed (qui comprend l’Afrique) du groupe au losange.

Lire aussi :

Jean-Christophe Kugler guide Renault sur le continent
Maroc : Tata dans la roue de Renault
Renault limite la casse grâce au Maghreb

Stratégie africaine

Sous la direction de Jean-Christophe Kugler, le constructeur français tente l’aventure au sud du Sahara où le groupe écoulait en 2013 moins de 6 000 véhicules neufs par an. Ce projet industriel mené au Nigeria vient s’ajouter à ceux de PSA Peugeot Citroën et Toyota, également attirés par le potentiel du géant ouest-africain.