Actualités

Quand l’Essec lorgne l’Afrique

Par  | 

La prestigieuse école de commerce française envisage de prendre pied en Afrique. Pourquoi pas à partir de Maurice, où elle a déjà jeté quelques bases ?

Implantée en région parisienne et à Singapour, l’Essec s’intéresse de plus en plus aux pays émergents. L’école lorgne désormais l’Amérique du Sud et le continent africain. « L’Essec et l’Afrique, c’est une vieille histoire », souligne Jean-Michel Blanquer, son directeur général. « Nous accueillons des étudiants africains depuis longtemps, et cette tendance va s’accentuer avec la mise en place du global BBA (Bachelor administration des affaires) », explique-t-il. Une réforme qui impliquera de répartir les quatre années du cursus entre deux campus différents. « Dès la rentrée 2015, les étudiants pourront intégrer ce cursus depuis Singapour, et nous envisageons à moyen terme de nous implanter en Afrique afin que la même logique puisse s’y appliquer », poursuit-il.

Ce pourrait être à partir de Maurice, où comme le rappelle Jean-Michel Blanquer, l’Essec propose depuis la fin de 2012 une offre de formation continue destinée aux cadres d’Afrique australe et d’Afrique orientale. « Nous devons d’abord nous assurer que nous réussissons dans ce domaine pour ensuite nous déployer en formation initiale, précise le directeur général. Maurice présente l’avantage d’être bilingue, ce qui nous permet de rayonner en Afrique australe, souvent anglophone. Mais nous nous intéressons aussi de très près à l’Afrique de l’Ouest, de Lagos à Abidjan. »

Lire aussi : 

Dossier formation : quelles sont les meilleures écoles de commerce africaines ?

Business Schools : Son Excellence Dakar


HEC veut former l’élite des entreprises africaines

Alliance

Des perspectives africaines confortées par le rapprochement stratégique de l’Essec avec le groupe des écoles d’ingénieurs Centrale, dont le projet d’école à Casablanca prend forme. « Il y a une complémentarité naturelle très forte entre les deux écoles, qui proposent déjà un double diplôme. Nous allons renforcer notre alliance selon des modalités qui devraient être définies à la mi-2014 », espère Blanquer. Les grands principes en sont d’ores et déjà posés : implantation mondiale multipolaire et complémentarité des campus, sur le modèle du rapprochement entre l’Essec Singapour et l’École centrale de Pékin.

En vue, un partage du continent ? Pour l’heure, Gilles Gleyze, directeur du développement de Centrale Paris, reste discret. « Avec l’Essec, nous discutons les modalités d’une alliance. Ce rapprochement sera global, c’est-à-dire qu’il intégrera des échanges d’étudiants sur l’ensemble des campus des deux écoles. » Et ensuite ? « Pour l’heure, Centrale n’a pas de projet d’ouverture de campus au sud du Sahara, prévient-il, mais les étudiants subsahariens devraient représenter d’ici à quelques années le tiers des promotions de l’école Centrale de Casablanca », avec un recrutement à bac+3 sur dossier et concours.

Centrale se transporte à Casa

Dix ans après Pékin, Casablanca se prépare à accueillir une École centrale (ECC). Début février, des architectes franco-marocains ont été sélectionnés : ils devront ériger la future ECC d’ici à la rentrée 2015. L’équipe de direction ainsi que le corps enseignant devraient également être mixtes. Les spécialités de troisième année seront déterminées en fonction des priorités de l’économie marocaine.

« Le cycle ingénieur débutera à la rentrée 2015, mais la date de lancement du master spécialisé, orienté savoir-être professionnel et leadership de grands projets, n’est pas encore connue », indique Gilles Gleyze, directeur du développement de Centrale Paris. Dès la rentrée 2015, le cycle ingénieur accueillera une centaine d’étudiants. « Notre objectif est de former un vivier d’ingénieurs biculturels. Mais l’ECC, financée par le Maroc pour 100 millions de dirhams [8,8 millions d’euros] servira avant tout les besoins du pays », prévoit-il.

Recevez les meilleures opportunités

Les opportunités du moment

Sénégal

logo oit L’Organisation internationale du Travail (OIT) est une institution spécialisée mandatée par les Nations Unies pour promouvoir la justice sociale, l’emploi, ainsi que les droits de la personne et du travail reconnus à l’échelle internationale dans le contexte d’une croissance économique inclusive et équitable. Seule agence des Nations Unies dotée d’une structure tripartite qui rassemble des représentants des gouvernements, des employeurs et des travailleurs. L’OIT recherche des candidats ayant le profil technique et critères du poste vacant : (ID 4041) Spécialiste technique de politiques et programmes d'investissement à forte intensité d'emploi - P4, Equipe Multidisciplinaire du Bureau de l’OIT à Dakar (ETD/BP). Nous invitons les personnes intéressées à manifester leur intérêt pour le poste et de même à consulter pour de plus amples informations sur le poste vacant et les modalités de présentation des candidatures le site suivant: https://career5.successfactors.eu/sfcareer/jobreqcareerpvt?jobId=4041&company=ILO&st=5C1CDDF5A7A5718CC1D01A6F5C9FDD8046DF6554 La date de clôture est fixée au 31 août 2020 (minuit, heure de Genève).
2020-07-31 14:14:18
full-time
RD Congo

| Institutions-ONG

wfp logo

Directeur de pays – République démocratique du Congo (D-2)

À PROPOS DU PAM Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies est le principal organisme d’aide humanitaire luttant contre la faim partout dans le monde. Sa mission est de contribuer à la réalisation de l’objectif Faim zéro de notre vivant. Chaque jour, le PAM œuvre pour qu’aucun enfant n’aille se coucher le ventre vide et pour que les plus pauvres et les plus vulnérables, en particulier les femmes et les enfants, puissent avoir accès à l’alimentation nutritive dont ils ont besoin. CONTEXTE ORGANISATIONNEL L’opération menée en République démocratique du Congo depuis octobre 2017 dans le cadre d’une situation d’urgence de niveau 3 est essentielle car elle vise à répondre aux besoins de 15,6 millions de personnes qui souffrent d’insécurité alimentaire et nécessitent une assistance humanitaire. Complexe et de grande envergure, elle comprend de multiples facettes et plus de 650 employés y participent, dans 19 bureaux de terrain. Elle cible 7,6 millions d’individus, sachant que 6,9 millions de personnes ont reçu une assistance en 2019. Le bureau de pays gère un portefeuille d’activités combinant plusieurs volets, qui s’inscrivent dans le cadre de l’une des plus vastes opérations d’urgence menées par le PAM à l’intention de déplacés et de réfugiés, en réponse à des situations d’urgence sanitaire et dans le souci de renforcer la résilience et de consolider la paix (en application de l’approche dite du "triple lien"). Les activités en question prennent la forme d’interventions d’urgence ou axées sur le relèvement et le développement, à l’appui du Gouvernement et de divers partenaires. Le poste offre la possibilité de mobiliser les capacités opérationnelles substantielles du PAM en matière de sécurité alimentaire et de nutrition, ainsi que de prestation de services liés à la chaîne d’approvisionnement ou de services communs (module de la logistique et Service aérien d’aide humanitaire des Nations Unies), mais aussi de solides partenariats forgés avec d’autres entités des Nations Unies et des partenaires d’exécution, aux fins de la réalisation des objectifs de développement durable 2 et 17 et de l’objectif fondamental du PAM, à savoir "Sauver des vies et changer la vie". PRINCIPALES RESPONSABILITÉS (liste non exhaustive) • Élaborer des stratégies, politiques et plans de portée nationale, alignés sur les stratégies, politiques et processus mis en place par le Gouvernement, le PAM, ainsi que des entités nationales et des Nations Unies, et en superviser la mise en œuvre. • Promouvoir les initiatives et stratégies institutionnelles du PAM, les mettre en œuvre et démontrer que le PAM en a la maîtrise. • Appliquer le principe de mise en jeu des responsabilités aux fins d’une gestion efficace des opérations du PAM. • Assurer la direction effective d’un bureau de pays dans l’optique du développement continu d’une équipe de pays du PAM soudée, obtenant d’excellents résultats. • Déterminer les liens fructueux qu’il est possible d’établir − et nouer de tels liens − avec des partenaires nationaux , régionaux ou mondiaux, selon le cas, aux fins de la mobilisation de ressources pour le PAM et du positionnement efficace de celui-ci en vue de la réalisation des objectifs nationaux. • Œuvrer activement auprès des organismes gouvernementaux compétents afin d’étoffer les connaissances et les moyens existants pour qu’il soit possible de répondre aux besoins en matière d’assistance alimentaire au niveau national, de se préparer aux situations d’urgence liées à la faim et d’y faire face. • Sous la direction et la coordination du coordonnateur résident, participer et contribuer activement – en tant que membre de l’équipe de pays des Nations Unies et de l’équipe de pays pour l’action humanitaire (en exerçant les responsabilités assignées à un organisme en charge de modules) − au renforcement de la cohérence de l’action menée par le système des Nations Unies au niveau national et à la promotion de la planification conjointe dans l’optique du défi Faim zéro. • Établir des relations productives avec les bénéficiaires, la société civile et les organisations non gouvernementales nationales. • Donner une image positive du PAM dans les médias, en sensibilisant aux activités axées sur la lutte contre la faim qu’il mène dans le pays et en s’employant à en faire mesurer tout l’intérêt. • Prendre des dispositions concrètes pour promouvoir la santé et le bien-être sur le lieu de travail et atténuer les risques associés au stress ou liés à la santé et à la sécurité. • Prendre des mesures appropriées pour que l’environnement de travail soit sûr et harmonieux et que les employés y soient protégés contre toute forme de comportement abusif (harcèlement, harcèlement sexuel, abus d’autorité et discrimination) et montrer l’exemple en traitant chacun avec respect. • Prendre l’initiative pour que les recommandations formulées à l’issue d’évaluations ou d’audits ou concernant la conformité aux règles en vigueur soient effectivement appliquées au sein du bureau de pays. • Faire en sorte que les questions relatives aux disparités entre les sexes soient prises en compte dans tous les domaines d’activité, de manière à garantir l’égalité de participation des femmes et des hommes. • Élaborer des plans et des activités de préparation aux situations d’urgence et les adapter en fonction de l’évolution des circonstances, pour que les moyens voulus soient disponibles et que des mesures appropriées puissent être prises en temps opportun en cas de situation d’urgence nécessitant la prestation d’une assistance alimentaire. EXPÉRIENCE SOUHAITÉE • Un minimum de 15 ans d’exercice de responsabilités professionnelles; • Expérience de la planification stratégique et d’opérations dans un pays de vaste superficie présentant une situation complexe, ou dans un environnement similaire; • Expérience solide de la gestion de programmes de grande portée, divers et complexes dans des situations d’urgence et des contextes de développement variés; • Expérience de la conduite de la gestion financière et d’autres services d’appui; • Solide expérience de la mise au point et de l’application de contrôles internes ainsi que de l’exercice de la délégation de pouvoirs dans divers contextes; • Solide expérience de l’exercice de l’autorité et de l’encadrement, ayant permis d’assurer la cohésion d’équipes plurinationales et pluridisciplinaires comprenant un effectif important et de compositions diverses; • Expérience de la conduite de négociations de grande portée et complexes, portant sur des questions très diverses, avec, entre autres, des donateurs ou des fonctionnaires gouvernementaux, des partenaires et des médias; • Aptitude à assurer la visibilité du PAM dans les médias et à animer des points de presse de telle sorte qu’il soit rendu compte de façon appropriée de l’action que mène le PAM dans le cadre de situations fortement médiatisées et de nature extrêmement délicate; • Expérience de la gestion d’initiatives de collecte de fonds de grande ampleur et complexes, avec des résultats très positifs; • Expérience de la conduite d’opérations d’urgence, de grande portée et hautement complexes, idéalement dans un lieu d’affectation difficile; • Autres activités professionnelles exercées préalablement en République démocratique du Congo souhaitables; • Aptitude avérée à mettre en œuvre des changements et obtenir des résultats dans des contextes délicats sur le plan opérationnel; • Aptitude à la direction − avec un degré élevé d’intégrité − et capacité à prendre en compte l’ensemble des tenants et aboutissants avant d’arrêter une décision; • Sens solide de la diplomatie et connaissance intuitive de la dynamique organisationnelle, pour gérer avec tact et efficacité des relations de confiance complexes; • Excellente présentation, aptitude à s’exprimer en public et compétences d’ensemble en matière de communication. QUALIFICATIONS MINIMALES REQUISES • Formation: diplôme universitaire de niveau supérieur en économie, développement international, sciences sociales ou dans une autre discipline pertinente, ou diplôme universitaire de base complété par plusieurs années d’expérience professionnelle pertinente ou par une formation ou des cours de niveau supérieur. • Connaissances linguistiques: maîtrise (niveau C) de l’anglais et du français. MODALITÉS ET CONDITIONS Le candidat retenu sera employé sur la base d’un contrat de durée déterminée soumis à la politique de rotation du personnel, pour une durée de deux ans dans un même lieu d’affectation avec une période d’essai d’un an. Le PAM offre des prestations et avantages motivants − outre la rémunération de base, une indemnité de poste, une prime de réinstallation, des indemnités de voyage et de déménagement, 30 jours de congé annuel, un droit à congé dans les foyers, une indemnité pour frais d’études pour les enfants à charge, un régime de retraite et une assurance maladie. On trouvera plus de détails à l’adresse icsc.un.org. DATE LIMITE DE DÉPÔT DES CANDIDATURES 16 août 2020 Pour postuler veuillez cliquer sur le lien suivant https://bit.ly/external_posting_CountryDirectorDRCD2 Le PAM est à la recherche de candidats d’une intégrité et d’un professionnalisme sans faille, qui partagent nos principes humanitaires. La personne choisie le sera à l’issue d’une présélection, sachant que le Programme promeut la diversité et l’équilibre de la représentation des femmes et des hommes. Les candidates et les candidats possédant les qualifications requises qui sont originaires d’un pays en développement sont particulièrement encouragés à postuler.   Le PAM ne tolère aucune forme de discrimination et n’exerce donc aucune discrimination envers les personnes vivant avec le VIH/sida. Ni l’Auditeur externe du PAM ni les membres du Comité consultatif pour les questions administratives et budgétaires (CCQAB), de la Commission de la fonction publique internationale (CFPI), du Comité financier de la FAO, du Comité d’audit du PAM, du Corps commun d’inspection (CCI) ou d’autres organes similaires du système des Nations Unies exerçant des responsabilités de supervision à l’égard du PAM ne peuvent faire acte de candidature à un poste à pourvoir au PAM (quel que soit le type de contrat auquel il est assujetti), que ce soit pendant leur période de service ou durant trois ans à compter de la cessation de service. WFP-Country Director (1)
2020-07-31 14:05:00
full-time
Kenya

aatf logo sri        

      VACANCY ANNOUNCEMENT

African Agricultural Technology Foundation (AATF) Director Corporate Services (DCS)

  About the African Agricultural Technology Foundation (AATF) The African Agricultural Technology Foundation (AATF or the Foundation) is an international not-for-profit organisation that facilitates and promotes public/private partnerships to promote food security and enhance livelihoods of smallholder farmers in SSA. AATF works with African governments, private and public technology owners and developers, NGOs, seed companies, other value chain players and African farmers to identify and access technologies that address farmers’ key problems and empower them through availability of a choice of agricultural innovations that generate wealth and health for their families and communities.   You can find further details AATF and their work from  the website https://www.aatf-africa.org/ Director Corporate Services Profile The Foundation is looking for a Director of Corporate Services (DCS) to join its Senior Management team and help drive the reach and impact of the Foundation in the coming years. The DCS, reporting to the Executive Director, will be accountable for the delivery of efficient and effective corporate services (finance, general operations, procurement, logistics and Human Resources), and lead the Foundation’s overall operational support services.   Duties and Responsibilities
  • Develop financial plans and advise senior management and Board of Trustees on the Foundation’s financial strategy and management, including the mitigation of financial risk;
  • Develop and maintain systems of internal control, and advise senior management and the Board on the provision of assurance services (internal and external audit), manage the Foundation’s liquidity, investments and foreign exchange risks in line with Board-approved policy;
  • Provide support to the Executive Director in implementing the Foundation’s institutional risk assessment framework and risk management policy, with attention to business continuity risk;
  • Identify and make recommendations regarding opportunities for improvements in the Foundation’s administrative operations and processes, undertaking new initiatives, implementing corporate operational strategies, establishing of corporate services targets (Balance Score Cards) and monitoring achievement of results;
  • Provide leadership in managing the Foundation’s partnerships with sub-grantees with view to enhancing mutual accountability;
  • Oversee continuous development and implementation of the Foundation’s cost-recovery policy for services provided to other institutions and/or projects. Foster accurate planning, forecasting and reporting of special income;
  • Ensure compliance with human resources policies and strategies, as well as optimal staffing at headquarters and projects;
  • Provide leadership in the management of the entire procurement cycle, and develop and nurture professional relations with local service providers;
  • Contribute substantively to institutional resource mobilization efforts;
  • Take leadership in the proper management and control of institution’s assets and facilities;
  • Ensure that common services and joint arrangements help to contribute to AATF’s objective of providing efficient and economical implementation of its activities.
  Qualifications and Experience
  • Master’s degree or equivalent in Business Administration, Public Administration, Finance, Economics, or related field;
  • Internationally recognized professional qualification in accounting.
  • At least 10-15 years of senior responsibility in fiduciary management and administration in an international setting, and track record of hands on experience in Africa;
  • Demonstrated leadership in administration and operations in an international environment;
  • Demonstrated in-depth understanding of issues around African agriculture;
  • Strong track record in resource mobilization for development, and excellent understanding of the typology of the RM landscape (development partners, philanthropy, the private sector, and other stakeholders in Africa).
  Key Competencies required
  • Demonstrated leadership in fostering teamwork; developing and motivating, and mentoring staff to achieve organisational objectives;
  • Superior priority setting skills, with high energy and enthusiasm;
  • Proven track record in innovative thinking and entrepreneurship;
  • Proven fiduciary management, administrative and operations skills consistent with internationally recognized practices and standards;
  • Track record of providing fiduciary services along the entire project cycle in international organizations, including planning, implementation, monitoring and evaluation, and reporting;
  • Track record of developing and implementing Enterprise Resource Planning (ERP) systems in international settings, and superior IT skills;
  • Demonstrated communications and presentation skills;
  • Demonstrated professional and personal integrity, and ability to nurture and promote an inclusive and diverse professional environment with uncompromising sensitivity to gender and culture;
Terms of Appointment
  • This is a full-time position. Salary is competitive and commensurate with qualifications and experience
  How to Apply If you wish to be considered for this position, please forward a copy of your CV in English version and Microsoft Word format, along with any relevant documentation to AATF-DCS@sri-executive.com on or before 28th August 2020. All information will be in the strictest confidence as we pride ourselves on our professional service.  We will revert to you as soon as feasible when we have reviewed your application.   Director Corporate Services - AATF  
2020-07-30 13:42:15
full-time
Fermer

Je me connecte