Politique

Mali : le M5, grand perdant de la transition ?

Réservé aux abonnés | | Par
Mis à jour le 02 octobre 2020 à 09h52
Des personnes blessées lors des manifestations contre IBK de juillet assistent à un prêche de l'imam Dicko, le 28 août à Bamako.

Des personnes blessées lors des manifestations contre IBK de juillet assistent à un prêche de l'imam Dicko, le 28 août à Bamako. © AP Photo/Baba Ahmed

Le Mouvement du 5 juin, à la pointe de la contestation face à IBK pendant des mois, peine aujourd’hui à parler d’une même voix et ne parvient pas à s’imposer comme un interlocuteur incontournable des nouvelles autorités.

« Le M5 est mort de sa belle mort. » Issa Kaou Djim, à la tête de la Coordination des mouvements et associations, sympathisants de l’imam Mahmoud Dicko (CMAS), n’y va pas par quatre chemins. « Nous étions un mouvement très hétéroclite. La seule chose qui nous unissait, c’était un objectif commun : faire partir Ibrahim Boubacar Keïta. Cet objectif a été atteint, il est donc normal que le mouvement soit dissous. Ceux qui continuent à parler en son nom le font pour se donner une certaine légitimité », insiste-t-il.

Cet avis de décès, une partie des membres du Mouvement du 5 juin – Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP), refusent d’y croire. Les signes sont pourtant nombreux, les divisions internes, largement alimentées par la succession de couacs dans les relations entre le mouvement et le Comité national pour le salut du peuple (CNSP), qui a renversé Ibrahim Boubacar Keïta le 18 août ont affaibli le M5, s’étalent chaque jour un peu plus.

Maintenu à distance

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte