Diplomatie

Maroc : Brigitte Macron adopte les masques signés Mehdi Qotbi

| Par
Brigitte Macron arbore un masque inspiré d'une toile de Mehdi Qotbi, lors d'un déplacement dans le Gers, le 18 septembre 2020.

Brigitte Macron arbore un masque inspiré d'une toile de Mehdi Qotbi, lors d'un déplacement dans le Gers, le 18 septembre 2020. © Sebastien ORTOLA-POOL/SIPA

La Première dame française s’est affichée avec un masque offert par l’artiste-peintre Mehdi Qotbi, lors d’un déplacement dans le Gers, le 18 septembre.

L’artiste-peintre marocain Mehdi Qotbi a la cote auprès de Brigitte Macron. Le 18 septembre dernier, lors d’un déplacement dans le Gers (sud-ouest de la France) dans le cadre des Journées européennes du patrimoine, la Première dame de France arborait un masque représentant une de ses toiles.

« Heureux et honoré de voir Madame Brigitte Macron porter le masque représentant l’une de mes toiles », s’est réjoui l’artiste, également président de la Fondation nationale des musées du Maroc, quelques jours plus tard, sur sa page Facebook, où il n’a pas manqué de publier les clichés de l’épouse d’Emmanuel Macron.

Ces masques sont inspirés de son œuvre « Tissage d’écriture », réalisée en 2017 en hommage aux fabricantes de tapis comme sa défunte mère, nous indique l’artiste.

Invitation à l’Élysée

Mais comment ont-ils atterri dans la garde-robe de la Première dame ? « J’ai eu le bonheur et le grand honneur d’être invité à déjeuner, à l’Élysée, en septembre dernier, par Madame Macron, explique Mehdi Qotbi à Jeune Afrique. Elle a beaucoup aimé le foulard que je portais, qui est aussi une création inspirée de mon travail. Elle ne m’a rien demandé mais j’ai tenu à lui envoyer le foulard ainsi que deux masques. »

Et de rappeler que cette même Brigitte Macron lui avait fait l’honneur de porter, en novembre 2017, au sein de la grande mosquée Cheikh Zayed d’Abou Dhabi, un foulard confectionné par ses soins en collaboration avec la maison Dior.

« C’est une femme passionnée d’art, de culture et qui a beaucoup de goût. Elle est aussi d’une profonde générosité. J’entretiens avec elle une amitié empreinte de respect. Et je lui serai toujours reconnaissant d’avoir permis l’exposition de peintres impressionnistes comme Monet, Van Gogh ou Renoir au Maroc. »

D’ailleurs, c’est dans le cadre d’une session de travail autour d’une exposition consacrée à Eugène Delacroix, qui sera inaugurée le 5 avril 2021 au musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain de Rabat, que Mehdi Qotbi s’était rendu à l’Élysée le 8 septembre dernier.

Pièces uniques

Depuis la publication des clichés de Brigitte Macron « masquée en Qotbi », ce dernier affirme avoir reçu une centaine de demandes d’achat, mais assure ne pas avoir pour ambition de se lancer dans la confection de masques et encore moins dans la mode.

« Je ne suis pas un commerçant. Je suis un peintre qui réalise des créations uniques, clame-t-il. J’ai fait ces masques pour Madame Macron et pour aucune autre personnalité. » Il n’existe aujourd’hui qu’une dizaine d’exemplaires de ces pièces, fabriquées pour lui, ses enfants et la Première dame. Privilèges, privilèges…

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte