Banque commerciale

BGFI et Ecobank en soutien de la dette domestique du Congo

Réservé aux abonnés | | Par
Mis à jour le 23 septembre 2020 à 18h42
Henri-Claude Oyima, fondateur du Groupe BGFI Bank.

Henri-Claude Oyima, fondateur du Groupe BGFI Bank. © Eric Larrayadieu pour JA

Mené par le patron de BGFI, Henri-Claude Oyima, un groupe d’institutions financières mobilise près de 500 millions d’euros pour régler une partie des arriérés de l’État congolais.

Après le Club de Libreville en 2018 pour alléger la dette intérieure gabonaise, place au Club de Brazzaville pour traiter de celle du Congo. Le PDG gabonais du groupe BGFI, Henri-Claude Oyima, a annoncé le 19 septembre qu’un groupement d’intérêt économique (GIE) réunissant cinq institutions financières – BGFI, UBA, La Congolaise de Banque, Sino-Congolaise de Banque et Ecobank – avait mobilisé 300 milliards de F CFA (460 millions d’euros) pour «permettre de régler une partie de la dette intérieure du Congo». Le patron de BGFI, qui conduit ce GIE dénommé Club de Brazzaville, a précisé qu’il «ne s’agit pas des financements qu’on accorde directement à l’État mais de financements pour accompagner les entreprises et permettre la relance de l’économie du pays».

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte