Capital-investissement

Maroc, Côte d’Ivoire, Nigeria… Helios et Fairfax lèvent le voile sur leur stratégie

Réservé aux abonnés | | Par
Tope Lawani et Babatunde Soyoye, cofondateurs d'Helios Investment Partners.

Tope Lawani et Babatunde Soyoye, cofondateurs d'Helios Investment Partners. © Equity Bank

Tope Lawani et Babatunde Soyoye, à la tête de la société d’investissement Helios Investment Partners, ont partagé lors d’une conférence aux investisseurs leur vision des pays ciblés dans le cadre de leur nouveau partenariat avec le canadien Fairfax.

« Cette transaction a un potentiel énorme ! », a déclaré Prem Watsa, le président du conseil d’administration de Fairfax Africa, le 18 septembre, alors que le closing définitif de l’accord entre Helios et Fairfax rendu public mi-juillet est attendu pour fin octobre.

Deux mois après avoir annoncé la fusion de leurs activités africaines, les dirigeants du capital-investisseur panafricain Helios Holding et du fonds canadien Fairfax Africa ont esquissé les grandes lignes de leur stratégie lors d’une conférence virtuelle. Ils ont notamment évoqué leurs points de vue concernant les pays qu’ils ciblent en priorité sur le continent. Alors que ce partenariat doit donner naissance au fonds permanent Helios Fairfax Partners Corporation (HFP), un poids lourd panafricain du private equity coté à la Bourse de Toronto.

« Nous sommes très optimistes à propos de certains pays, et moins optimistes sur d’autres », a affirmé Tope Lawani, cofondateur aux côtés de son compatriote Babatunde Soyoye d’Helios Investment Partners. Le Nigérian a cité la Côte d’Ivoire mais surtout le Maroc et l’Égypte comme pays où les « perspectives d’investissement en Afrique » sont les plus intéressantes pour le moment.


>>> Lire aussi Helios, pionnier et toujours leader du capital-investissement en Afrique <<<


« Le Maroc est perçu par le marché européen comme une destination géographiquement proche pour son industrie. Et son économie est relativement stable », a-t-il précisé.

Miser sur des opportunités sur le long terme

Une analyse que le capital-investisseur partageait déjà il y a quelques mois à propos de son véhicule dédié aux tours télécoms, Helios Towers. Introduit à la Bourse de Londres fin 2019 avec succès, le gestionnaire de tours télécoms qui dispose d’un portefeuille de près de 7 000 tours dans cinq pays africains (RDC, Ghana, Tanzanie, Congo et Afrique du Sud), avait confirmé en mai dernier son intention de continuer à développer son empreinte sur le continent. Et parmi les pays cibles : le Sénégal en Afrique subsaharienne, le Maroc et l’Égypte, pour une première incursion en Afrique du Nord du gestionnaire panafricain.

Nous sommes attirés par les endroits où nous pensons que la croissance macroéconomique est intéressante et dans lesquels il existe une option de sortie très solide

En revanche, pour Tope Lawani, le Nigeria, l’Angola ou encore dans une certaine mesure l’Afrique du Sud, ne représentent plus des marchés prioritaires. « Notre stratégie d’investissement se concentre vraiment sur les opportunités qui reposent sur le long terme, avec comme facteurs la démographie, l’organisation, la technologie et l’innovation », a-t-il souligné.

Son associé, Babatunde Soyoye, a précisé la stratégie. « Nous nous intéressons à l’environnement d’investissement mais aussi à celui des sorties : des secteurs compétitifs, qui ont attiré des investisseurs globaux, aussi bien pour le marché privés que celui des entreprises », a-t-il expliqué. « Nous sommes attirés par les endroits où nous pensons que la croissance macroéconomique est intéressante et dans lesquels il existe une option de sortie très solide », a-t-il conclu.

Pour rappel, Tope Lawani et Babatunde Soyoye, qui gèrent actuellement un portefeuille de 3,6 milliards d’actifs avec Helios Investment Partners, doivent prendre 45,9 % de participation dans la future structure HFP, et deviendront co-PDG de la société holding issue du regroupement. De son côté, le fonds géant Fairfax place Michael Wilkerson, actuel CEO de Fairfax Africa, en qualité de vice-président exécutif de Helios Fairfax Partners.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte