Transports

Driss Benhima rêve d’une « compagnie communautaire »

Le polytechnicien Driss Benhima dirige l'entreprise depuis près de huit ans. © Hassan Ouazzani/JA

La compagnie aérienne Royal Air Maroc ambitionne de créer une "compagnie communautaire", focalisée sur les vols intercontinentaux. Une occasion pour le transporteur marocain de réaffirmer sa position sur le continent africain.

Royal Air Maroc (RAM) veut réfléchir avec d’autres transporteurs à la création d’une « compagnie communautaire » africaine qui compterait 50 appareils et ne ferait que des liaisons intracontinentales. La compagnie réalise près de 25% de son chiffre d’affares en Afrique, y desservant 30 destinations en 2014.

Tirer les leçons

« Il faut tirer les leçons de l’échec d’Air Afrique et de notre alliance avec Air Sénégal International », a estimé Driss Benhima, le PDG de la RAM, en marge du Marrakech Airshow qui se tenait du 23 au 26 avril. Liquidée en 2002, Air Afrique constituait une première tentative panafricaine de créer une compagnie à l’échelle continentale, regroupant douze pays et desservant 22 destinations.

La RAM assure le transport d’environ un million de passagers avec l’Afrique. Selon un communiqué de la compagnie, elle est devenue la deuxième plus importante en Afrique avec un chiffre d’affaires de 1,25 milliard d’euros en 2012.

Lire aussi :

– Maroc : la RAM va recruter une partie de son personnel navigant en Afrique de l’Ouest

– Le Marrakech Air Show 2014 ouvre ses portes

L’Afrique, cible des avionneurs au salon du Bourget

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte