Politique

Makalé Traoré : « Avec Alpha Condé, on a mis la barre trop haut »

Réservé aux abonnés | | Par
Mis à jour le 14 septembre 2020 à 11h06
Makalé Traoré, candidate à l'élection présidentielle du 18 octobre 2020 en Guinée

Makalé Traoré, candidate à l'élection présidentielle du 18 octobre 2020 en Guinée © DR

Ex-directrice de campagne d’Alpha Condé, elle est aujourd’hui candidate à la présidentielle face à lui. Entretien avec Makalé Traoré, qui s’attaque désormais au bilan de son ancien patron.

Elle se présente comme la « candidate des femmes ». Makalé Traoré, du Parti de l’action citoyenne par le travail (PACT), brigue pour la première fois la magistrature suprême. Elle fait montre d’optimisme et mise sur sa crédibilité au sein de la société civile pour porter sa candidature. Juriste et économiste de formation, Makalé Traoré n’est pourtant pas une novice en politique : elle a notamment été ministre de la Fonction publique en 2008 sous Lansana Conté.

Présidente du Réseau des femmes africaines, ministres et parlementaires de Guinée (REFAMP) et de la Coalition des femmes et filles de Guinée pour le dialogue et la construction de la paix et le développement (COFFIG), elle dénonce aujourd’hui la « mauvaise gouvernance » et les « injustices sociales » qui, selon elle, fragilisent son pays. C’est pourtant elle qui a contribué, en 2010, à mener Alpha Condé à la victoire en tant que directrice de campagne. Un compagnonnage auquel elle a mis fin d’elle-même, assure-t-elle à Jeune Afrique.

Jeune Afrique : Après avoir passé près de dix ans loin de la sphère politique, pourquoi avez-vous décidé de vous présenter à l’élection présidentielle ?

Makalé Traoré : Mon pays traverse des moments difficiles. J’ai eu une longue expérience dans le secteur privé, j’ai enseigné pendant des dizaines d’années et j’ai pu observer les souffrances des femmes, l’inadéquation du système éducatif, l’abandon de nos villages et de nos valeurs. Je connais la souffrance des Guinéens. Ce sont les femmes qui m’ont portée afin que j’accède à un poste de décision au sommet, pour pouvoir changer le cours des choses, dans un pays qui est dirigé sans elles. L’élément fondamental de mon programme est l’inclusion sociale, économique et financière, pour corriger ces injustices. Les Guinéens ont essayé plusieurs choses, et aujourd’hui, ils veulent essayer Makalé Traoré.

Je souhaiterais rétablir le texte de 2010

La Constitution adoptée cette année vous permet-elle de participer aux élections dans de bonnes conditions ?

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte