Société

Inondations au Niger : au moins 65 morts et plus de 300 000 sinistrés

| Par Jeune Afrique avec AFP
Mis à jour le 10 septembre 2020 à 12h01
Des sinistrés de Kirkissoye, près de Niamey, victimes des inondations, le 27 août 2020.

Des sinistrés de Kirkissoye, près de Niamey, victimes des inondations, le 27 août 2020. © People carry their belongings while walking in a street flooded by the waters from the Niger river that flooded in the Kirkissoye neighbourhood in Niamey on August 27, 2020. © BOUREIMA HAMA / AFP

Ce bilan a été donné mardi par les autorités nigériennes, qui ont précisé que plusieurs quartiers de Niamey sont toujours engloutis par les eaux.

Le précédent bilan officiel, fin août, faisait état de 45 morts et de 226 000 sinistrés. « Situation nationale des inondations à la date du 7 septembre 2020 : 329 958 personnes sinistrées, soit 38 099 ménages. Il y a eu 51 décès par effondrements des maisons, 14 décès par noyade et 90 blessés », a précisé le ministre nigérien de l’Action humanitaire et de la gestion des catastrophes Laouan Magagi.

En outre, 34 000 maisons et cases sont détruites et 5 768 hectares de cultures submergés par les eaux.

Le précédent bilan faisait également état de la destruction d’une soixantaine de salles de classe, d’une vingtaine de mosquées, de 448 greniers à céréales et de 713 puits d’eau potable.

Les régions les plus touchées sont Maradi (centre-Sud), Tahoua et Tillabéri (Ouest), Dosso (Sud-Ouest) et Niamey, mais le Nord désertique n’est pas non plus épargné par ces intempéries.

Crue du fleuve Niger à Niamey

À Niamey, au moins 10 personnes sont mortes, 12 blessées et plus de 50 000 sinistrées, dans ces inondations provoquées par la crue exceptionnelle du fleuve Niger, ont annoncé mardi les autorités municipales.

Près de 9 000 maisons se sont également effondrées dans une dizaine de villages riverains du fleuve. La plupart des sinistrés ont trouvé refuge dans les écoles et certains sont hébergés par des proches. Le bassin du Niger, troisième fleuve d’Afrique, s’étend sur plus de deux millions de km2, où vivent plus de 100 millions de personnes, de la Guinée au Nigeria. Ces crues sont alimentées par les fortes pluies qui s’abattent depuis juin sur le Niger.

En 2019, les inondations avaient fait 57 morts et plus de 226 000 sinistrés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3095_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte