Justice

Affaire Chebeya en RDC : les coulisses de l’arrestation de Christian Ngoy

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 07 septembre 2020 à 16h55
Procès en appel de l'affaire Chebeya, le 17 septembre 2015

Procès en appel de l'affaire Chebeya, le 17 septembre 2015 © JUNIOR KANNAH / AFP

Condamné lors du procès de l’assassinat du militant Floribert Chebeya et de son chauffeur Fidèle Bazana en 2010, Christian Ngoy Kenga Kenga, officier de la police, était en fuite depuis neuf ans. Voici comment sa « cavale » a pris fin.

Selon nos informations, l’opération qui a mené à l’arrestation de Christian Ngoy Kenga Kenga, le 3 septembre à Lubumbashi, a été discrètement conduite par les services de sécurité, munis d’un mandat d’amener émanant de la justice militaire. Les autorités provinciales n’en ont été informées qu’ultérieurement par téléphone.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte