Justice

Cameroun : Amougou Belinga, l’homme qui faisait trembler Yaoundé

Réservé aux abonnés | | Par
Le Camerounais Amougou Belinga, patron du groupe de presse l'Anecdote..

Le Camerounais Amougou Belinga, patron du groupe de presse l'Anecdote.. © Jean-Pierre Kepseu/PANAPRESS/MAXPPP

Entendu dans une affaire de meurtre, l’homme d’affaires Jean-Pierre Amougou Belinga défraye la chronique. Portrait d’un homme dont l’ascension fut fulgurante et dont l’outrecuidance pourrait bien avoir précipité la chute.

Au Cameroun, les mésaventures de Jean-Pierre Amougou Belinga constituent le feuilleton de la rentrée. Courant août, cet homme d’affaires de 55 ans a été entendu par les limiers de la direction régionale de la police judiciaire de Yaoundé dans le cadre de l’enquête sur le meurtre de Bryant Formbor, un jeune jet-setteur nuitamment poignardé, le 5 juin, dans une rue de la capitale camerounaise.

Les investigations sont toujours en cours et Amougou Belinga a pour l’instant été entendu comme témoin dans cette affaire compliquée, mêlant dispute amoureuse et chantage. Selon nos sources, il nie toute implication. À ses proches, il dit être la victime d’un complot et implique les plus hauts responsables de la police. Ses amis organisent des marches en sa faveur à travers des villes du pays et jusqu’à Paris où, les 19 septembre et 3 octobre prochains, des figures connues de la diaspora lui manifesteront leur soutien.

Autrefois ami des puissants, Amougou Belinga est désormais prêt à aller en guerre contre le système qui l’a engendré. À Yaoundé, on lui attribue des enregistrements fuitant sur les réseaux sociaux et messageries cryptées. On l’y entend tancer des ambassadeurs, insulter ministres et hauts fonctionnaires, tout en proclamant sa fidélité au président Paul Biya. Il y revendique aussi l’amitié du ministre des Finances, Louis Paul Motaze, la protection du puissant ministre de la Justice, Laurent Esso, et même une certaine proximité avec des chefs d’État de la sous-région, dont le Centrafricain Faustin-Archange Touadéra.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte