Banque de développement

Soutenu par l’AFD, le Ghana recherche 170 millions de dollars pour ses infrastructures

Réservé aux abonnés | | Par
Mis à jour le 08 septembre 2020 à 14h58
Vue d'une rue d'Accra, capitale du Ghana. Image d'illustration.

Vue d'une rue d'Accra, capitale du Ghana. Image d'illustration. © Francisco Anzola/Flickr/Licence CC

Avec un crédit de 85 millions de dollars de l’AFD, le fonds ghanéen dédié aux infrastructures (GIIF) espère convaincre deux autres institutions de développement.

Ce sont près de 170 millions de dollars supplémentaires que le Ghana Infrastructure Investment Fund (GIIF) entend lever d’ici à la fin de l’année. Selon Solomon Asamoah, le directeur général du GIIF, des pourparlers sont actuellement en cours avec deux institutions de financement du développement (IFD), alors que les processus de due diligence ont été retardés par le Covid-19.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte