Politique

Côte d’Ivoire : les ministres en force à Paris pour soutenir Ouattara

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 02 septembre 2020 à 17h15
Mamadou Touré, à Paris, en mars 2018.

Mamadou Touré, à Paris, en mars 2018. © Vincent Fournier/JA

En marge de la visite d’Alassane Ouattara en France, qui sera reçu le 4 septembre à déjeuner par Emmanuel Macron à l’Élysée, beaucoup de ministres et figures de son parti, le RHDP, ont fait le déplacement à Paris. Voici pourquoi. 

Parmi les ministres composant la délégation venue à Paris soutenir la candidature d’Alassane Ouattara, figurent Sidi Tiémoko Touré (Communication, porte-parole du gouvernement), Mamadou Touré (Promotion de la jeunesse et porte-parole adjoint du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix – RHDP), Eugène Aka Ahouélé (Santé), Alain-Richard Donwahi (Eaux et Forêts), Siandou Fofana (Tourisme), Mariatou Koné (Cohésion sociale), ou encore Adama Bictogo, directeur exécutif du RHDP et chef d’orchestre de la campagne du président.

Objectif de leur séjour parisien (outre leurs propres rendez-vous dans leurs domaines respectifs) : défendre la candidature d’Alassane Ouattara (ADO) à la présidentielle du 31 octobre. Dans l’état-major du chef de l’État, certains dénoncent les « intoxications des opposants » et estiment qu’il faut « rééquilibrer le discours », voire « rétablir certaines vérités » dans la presse internationale sur la candidature contestée d’ADO à un troisième mandat. Ouattara et ses fidèles ont notamment été agacés par les différentes sorties de Guillaume Soro, qu’ils accusent de « jouer les victimes » dans la presse française.

Interventions médiatiques

Épaulés par l’agence de communication Image Sept, dirigée par Anne Méaux, les ministres ivoiriens présents à Paris ont donc multiplié les interventions médiatiques – Mamadou Touré sur TV5 Monde, Sidi Tiémoko Touré sur France 24… – et les rendez-vous avec les journalistes qui couvrent l’actualité ivoirienne depuis la capitale française.

Le 1er septembre, ils ont participé à un dîner de presse avec une quinzaine de journalistes dans une brasserie du quartier de Bastille. Et le 3, un autre rendez-vous – un petit-déjeuner cette fois – était prévu à l’hôtel Pullman, là encore avec des membres de la presse.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3095_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte