Diplomatie

Libye : à Tripoli, qui a poussé Bachagha vers la sortie ?

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
A l'issue d'une réunion du Conseil présidentiel, vendredi 28 août, le ministre de l'Intérieur Fathi Bachagha a été "suspendu". (Ici, le 29 août 2020.)

A l'issue d'une réunion du Conseil présidentiel, vendredi 28 août, le ministre de l'Intérieur Fathi Bachagha a été "suspendu". (Ici, le 29 août 2020.) © AFP

Plusieurs poids lourds de la sphère politique tripolitaine ont milité auprès de Fayez al-Sarraj pour acter la mise à l’écart, le 28 août, du ministre de l’Intérieur Fathi Bachagha, en poste depuis deux ans. Voici lesquels. 

Selon nos informations, l’ambassadeur du Gouvernement d’union nationale (GNA) auprès de l’Union européenne, Hafed Gaddur, a discrètement joué un rôle dans la suspension du ministre misrati Fathi Bachagha, en appuyant son départ auprès de Fayez al-Sarraj.

Cette manœuvre fait sens : Hafed Gaddur n’est autre que le cousin de Mustafa Gaddur, le commandant de la puissante milice tripolitaine Nawasi.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte