Musique

Mali : Afel Bocoum chante l’espoir malgré le chaos

Réservé aux abonnés | | Par
Mis à jour le 03 septembre 2020 à 10h21
Le musicien malien Afel Bocoum, guitariste et chanteur, est né à Niafunké en 1955.

Le musicien malien Afel Bocoum, guitariste et chanteur, est né à Niafunké en 1955. © Christien Jaspars

Fils spirituel d’Ali Farka Touré, le chanteur et guitariste malien livre après un long silence un nouvel album, « Lindé », qui appelle à la paix, à la solidarité et à l’unité.

Caler un entretien n’a pas été facile. Installé à Bamako depuis deux bonnes années, loin de sa ville natale de Niafunké, à 250 km au sud-ouest de Tombouctou, sur la rive du fleuve Niger, Afel Bocoum vit en exil. Prévoir une rencontre à Paris avec lui était évidemment impossible, aucune tournée européenne de l’artiste n’est d’ailleurs pour l’instant programmée, comme c’est généralement le cas après la sortie d’un album de musique world. Mais se rendre au bureau de son manager pour faire un entretien vidéo à quelques heures du coup d’État n’a pas non plus été envisageable compte tenu de la situation sécuritaire dans la capitale malienne. C’est finalement en utilisant un bon vieux téléphone que l’artiste a pu se livrer.

On vit avec un sentiment de peur perpétuel

« Tout va bien, même si on vit avec un sentiment de peur perpétuel », lâche-t-il au bout de quelques minutes. Le décalage entre le projet de Lindé (son quatrième album en une trentaine d’années), sorti le 4 septembre, et la situation chaotique du pays est saisissant. Enregistré en trois semaines à Bamako, le disque optimiste et joyeux exhorte les Maliens à se rapprocher et à débattre, malgré le jihad et les guerres tribales. « Nous devons nous rencontrer, nous parler, soutient Afel Bocoum. Tout le monde aime la musique, c’est tout ce qu’il nous reste, et c’est un terrain sur lequel on peut tous se comprendre. »

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte