Transport aérien

Asecna : désunie, l’Afrique centrale a-t-elle une chance de l’emporter ?

Réservé aux abonnés | | Par et
Mis à jour le 31 août 2020 à 17h57
Vue du siège de l'Asecna, à Dakar.

Vue du siège de l'Asecna, à Dakar. © Sylvain Cherkaouipour JA

Après une décennie de gestion ouest-africaine, la région compte sur la prochaine élection du directeur général pour reprendre la main sur l’agence. Mais n’a pu se mettre d’accord sur une candidature unique.

Le rendez-vous du 14 septembre, qui verra le comité des ministres des Transports des 18 pays membres de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (Asecna) se réunir pour choisir le nouveau directeur de l’institution, marquera-t-il le retour de l’Afrique centrale aux commandes, après une décennie d’absence ? Rien n’est acquis, en dépit du retrait de la candidature du Tchadien Mahamat Aware Neissa, le 18 août.

Deux candidats de la région restent en lice après le recul du Tchad : le Centrafricain Théodore Jousso et le Camerounais Englebert Zoa Etundi, qui se présentent face au Mauritanien Hassena Ould Ely et à l’actuel patron de l’agence, le Nigérien Mohamed Moussa.

Et si chaque camp compte ses soutiens, le subtil jeu diplomatique se poursuit en coulisse. Ainsi, le Cameroun, qui comptait déjà N’Djamena de son côté dès l’annonce du retrait de Mahamat Aware Neissa, a rapidement déchanté. Après quelques heures de concertations, les deux parties n’ont pu tomber d’accord sur les conditions d’un ralliement.

Pas de consensus non plus en 2016

Yaoundé a dû se contenter d’une annonce aussi mystérieuse que laconique : « Le Tchad soutiendra un pays ami », ont commenté les équipes de l’ancien candidat, le 21 août, précisant que son vote ne serait dévoilé que le jour même de l’élection, le 14 septembre.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3092_600x855 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte