Finance

WorldRemit, une menace grandissante pour Western Union et MoneyGram

Réservé aux abonnés | | Par
Mis à jour le 27 août 2020 à 20h42
Un client reçoit de l'argent via le service WorldRemit, en Ouganda

Un client reçoit de l'argent via le service WorldRemit, en Ouganda © WorldRemit

Le service de transfert d’argent vient de racheter l’américain Sendwave, actif dans six pays d’Afrique, et se pose en concurrent de plus en plus sérieux des deux géants du secteur.

Malgré la baisse des transferts d’argent entre particuliers à destination du continent pointée par la Banque mondiale et d’autres études parues récemment sur le sujet, les acteurs du secteur semblent toujours aussi confiants.

C’est du moins le cas du britannique WorldRemit, qui a annoncé le 26 août être sur le point d’acquérir Sendwave, un challenger de taille basé à Boston, qui permet d’envoyer des fonds depuis l’Amérique du Nord et l’Europe vers le Kenya, la Tanzanie, l’Ouganda, le Ghana, le Nigeria et le Sénégal.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3092_600x855 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte