Justice

RDC : les dessous de l’évacuation sanitaire de Vital Kamerhe

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 25 août 2020 à 09h51
Vital Kamerhe, qui est toujours directeur de cabinet du président Félix Tshisekedi, était en détention à la prison de Makala, à Kinshasa, depuis le 8 avril.

Vital Kamerhe, qui est toujours directeur de cabinet du président Félix Tshisekedi, était en détention à la prison de Makala, à Kinshasa, depuis le 8 avril. © Chronikactu.net

Vital Kamerhe a été transféré dimanche de la prison de Makala dans un lieu tenu secret pour y recevoir des soins médicaux. Une évacuation favorisée par l’intervention de Félix Tshisekedi.

Dimanche 23 août, Vital Kamerhe, qui est toujours officiellement directeur de cabinet du président Félix Tshisekedi, a quitté la prison de Makala, à Kinshasa, où il était en détention depuis le 8 avril. Kamerhe, condamné à vingt ans de travaux forcés le 20 juin, a été évacué pour raisons sanitaires.

Risque très élevé face au Covid-19

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte