Diplomatie

Mali, Cedeao, franc CFA : l’ordre du jour de la rencontre entre Macky Sall et Emmanuel Macron

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 25 août 2020 à 09h56
Le président sénégalais Macky Sall reçu à l'Élysée par son homologue français, Emmanuel Macron.

Le président sénégalais Macky Sall reçu à l'Élysée par son homologue français, Emmanuel Macron. © HAMILTON/REA

Selon nos informations, Macky Sall et Emmanuel Macron doivent se rencontrer le 26 août à Paris, lors d’une visite de deux jours du président sénégalais. Au menu, de l’économie, mais aussi le coup d’État au Mali. 

Le chef de l’État sénégalais Macky Sall se rendra à Paris les 26 et 27 août. Il a prévu d’y rencontrer son homologue français, Emmanuel Macron, et d’évoquer avec lui les « grands sujets de la relation bilatérale et sujets régionaux », selon le langage très diplomatique d’une source française contactée par Jeune Afrique.

Les troisièmes mandats au menu

Avant le coup d’État au Mali, les deux hommes – qui auraient dû se rencontrer fin juin au Sénégal – avaient prévu d’aborder les dossiers du franc CFA, dans lequel la Cedeao joue un rôle essentiel, mais aussi de la présence des grandes entreprises françaises au Sénégal, laquelle a fait naître un sentiment de rejet parmi la population.

Selon son entourage, Macky Sall devrait également évoquer avec son homologue français la question des troisièmes mandats brigués par Alpha Condé en Guinée et par Alassane Ouattara en Côte d’Ivoire. Cependant, de l’aveu d’une source proche d’Emmanuel Macron, ce sujet ne sera pas l’objet principal de l’entretien.

Depuis la chute d’Ibrahim Boubacar Keïta, le 18 août, le sujet du Mali s’est toutefois ajouté au programme de la rencontre, la Cedeao étant une nouvelle fois en première ligne dans les négociations avec la junte au pouvoir pour la mise en place d’une transition. Paris suit de près la situation et insiste pour l’instauration d’une transition courte et dirigée par une personnalité civile.

Macky Sall, qui sera accompagné d’Abdoulaye Daouda Diallo, son ministre des Finances (lequel est arrivé à Paris ce 24 août), et de Mountaga Sy, directeur de l’Agence nationale pour la promotion de l’investissement et des grands travaux (Apix), a également prévu de participer à l’université du Medef, le 27 août dans la matinée, à l’hippodrome de ParisLongchamp. 

Son intervention, consacrée à l’impact de la pandémie de Covid-19 sur l’économie et prévue à 10h30 (heure de Paris), sera suivie de celle de Bruno Le Maire, ministre français de l’Économie, des Finances et de la Relance.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3094_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte