Défense

L’Afrique du Nord, terre d’élection des bases militaires étrangères

Réservé aux abonnés | | Par
Mis à jour le 28 août 2020 à 14h42
Les forces du gouvernement de Tripoli se heurtent aux forces dirigées par le maréchal Khalifa Haftar, au sud de Tripoli, en Libye, en mai 2019.

Les forces du gouvernement de Tripoli se heurtent aux forces dirigées par le maréchal Khalifa Haftar, au sud de Tripoli, en Libye, en mai 2019. © Hazem Ahmed/AP/SIPA

La crise libyenne et les tensions en Méditerranée orientale font de l’Afrique du Nord un nouveau nœud stratégique pour les puissances intervenant dans la région.

Le phénomène a récemment pris de l’ampleur, mais il n’est pas nouveau. Par sa position stratégique, l’Afrique du Nord a fréquemment joué le rôle de base-arrière ou de rampe de lancement d’expéditions militaires vers le Sud de l’Europe. Jusqu’à la fin des années 1960, les États-Unis et la France ont maintenu des bases militaires en Afrique du Nord – citons pèle-mêle les bases de Wheelus en Libye et de Sidi Slimane au Maroc pour les États-Unis, Bizerte en Tunisie et Mers el-Kébir en Algérie pour la France qui souhaitait maintenir son contrôle des détroits de Messine et de Gibraltar.

Avec leur indépendance, les pays maghrébins se sont progressivement émancipés de cette tutelle militaire étrangère. Mais l’Afrique du Nord demeure un verrou de la Méditerranée, et le début du XXIe siècle a coïncidé avec le retour de cette tendance. La guerre mondiale des États-Unis contre le terrorisme a ainsi vu l’installation de dizaines de sites de détention et d’interrogatoires en Afrique du Nord. L’existence de certains sera farouchement niée par les autorités, preuve que le sujet est sensible.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte