Politique

Congo : Denis Sassou Nguesso invite ses pairs pour l’anniversaire du manifeste de Brazzaville

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 19 août 2020 à 18h38
Denis Sassou Nguesso à Sotchi pour le Sommet Russie-Afrique, en octobre 2019.

Denis Sassou Nguesso à Sotchi pour le Sommet Russie-Afrique, en octobre 2019. © Valery Sharifulin /TASS/Sipa

Le président congolais a convié plusieurs de ses homologues d’Afrique centrale francophone à célébrer l’anniversaire du manifeste de Brazzaville du général De Gaulle le 27 octobre prochain.

Pour le 80e anniversaire du manifeste lancé le 27 octobre 1940 à Brazzaville par le général De Gaulle, le président congolais Denis Sassou Nguesso a vu les choses en grand. Le Français Emmanuel Macron a été officiellement invité, tout comme les quatre chefs d’État des pays membres – outre le Congo – de l’ancienne Afrique équatoriale française : Idriss Déby Itno, Paul Biya, Ali Bongo Ondimba et Faustin Archange Touadéra.

Le président de la RDC, Félix Tshisekedi, a lui aussi été convié à l’événement de Brazzaville. En marge des commémorations, Denis Sassou Nguesso souhaite organiser un mini-sommet avec ses pairs présents afin de préparer le sixième sommet Union européenne-Union africaine, prévu les 28 et 29 octobre à Bruxelles.

L’incertitude Covid-19

Côté événementiel, l’ambassade de France, que dirige François Barateau, et la Fondation Charles-de-Gaulle, que préside l’ancien ministre Hervé Gaymard, sont à la manœuvre, conjointement avec la présidence congolaise. Au programme : colloque, films et expositions sur le thème « Brazzaville capitale de la France libre, une mémoire partagée ».

Reste un impondérable que nul ne maîtrise : l’évolution de la pandémie de Covid-19 et ses conséquences sur ce type de manifestation, ainsi que sur les déplacements des chefs d’État.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3094_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte