Politique

Mali : ce que le chérif de Nioro a dit à l’imam Dicko

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Imam Mahmoud Dicko dans le bureau du Haut conseil islamique,  en février 2019.

Imam Mahmoud Dicko dans le bureau du Haut conseil islamique, en février 2019. © Emmanuel Daou Bakary pour JA

Une délégation de l’opposition malienne, menée par l’imam Mahmoud Dicko, s’est rendue à Nioro pour rencontrer le chérif Bouyé Haidara. Voici ce que les deux dignitaires religieux se sont dit.

Le 13 août, une importante délégation conduite par l’imam Mahmoud Dicko s’est rendue à Nioro, près de la frontière mauritanienne, pour y dialoguer avec le chérif Bouyé Haidara, le très influent chef religieux de la région – qui avait reçu la veille le médiateur de la Cedeao, Goodluck Jonathan. Dicko était pour l’occasion accompagné de l’ancien ministre de la Communication Choguel Maïga, opposant et membre du Mouvement du 5 juin, Rassemblement des forces patriotique (M5-RFP).

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte