Banque

Enquête sur les réseaux du Camerounais Alain Francis Nkontchou, nouveau président d’Ecobank

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
ALAIN NKONTCHOU© DR

ALAIN NKONTCHOU© DR © ALAIN NKONTCHOU © DR

Nommé le 30 juin président du conseil d’administration d’Ecobank, la banque panafricaine, le cofondateur d’Enko jouit d’un réseau qui réunit les meilleurs experts de la finance mondiale. JA vous dévoile son carnet d’adresses.

Depuis qu’il a été nommé, à la fin de juin, président du conseil d’administration d’Ecobank, le discours d’Alain Francis Nkontchou, 57 ans, n’a pas varié sur le fond. L’ancien banquier d’affaires, cofondateur de la société d’investissement Enko Capital, attend du secteur financier qu’il accompagne mieux les économies africaines.

« Les banques doivent gagner en agilité », estime-t-il : prêter sur le plus long terme (au-delà de cinq ans), mieux apprécier les risques, ne pas se contenter de prendre des actifs en garantie, intégrer dans leurs analyses les flux de trésorerie, etc.

C’est avec le directeur général nigérian d’Ecobank, Ade Ayeyemi, qu’il entend parachever la transformation du groupe panafricain, entamée il y a cinq ans. Au programme : développer le numérique, améliorer les services, redresser une fois pour toutes la filiale nigériane, miser sur l’éducation et la santé, et, à moyen terme, distribuer des dividendes aux actionnaires, qui en sont privés depuis quatre exercices d’affilée.

Au-delà de ses compétences et de son expérience à l’internationale, le Camerounais, qui a longtemps évolué dans le monde feutré et très lucratif des banques d’affaires, apportera surtout à l’état major d’Ecobank le bénéfice d’un réseau réunissant les meilleurs spécialistes de la finance mondiale.

Les financiers internationaux

Titulaire d’un doctorat obtenu à Supelec et d’un master en finance de l’École supérieure de commerce de Paris, il s’est épanoui au sein des salles de marchés de JP Morgan, puis de Crédit Suisse, spéculant sur l’évolution du cours des devises, des matières premières, et sur les conjonctures macroéconomiques.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3092_600x855 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte