Livres

L’absurde fin de la guerre d’Algérie dans « Jacques et la corvée de bois »

Réservé aux abonnés | | Par
Mis à jour le 10 août 2020 à 15h54
L'écrivaine Marie-Aimée Lebreton

L'écrivaine Marie-Aimée Lebreton © Editions Buchet/Chastel

Dans « Jacques et la corvée de bois », Marie-Aimée Lebreton retrace l’histoire d’un homme contraint à la guerre. Un deuxième roman aux influences camusiennes, dans une Algérie en transition.

Jacques et la Corvée de bois de Marie-Aimée Lebreton est un tableau impressionniste. Cent quatre chapitres dans ce roman dense et intense comme autant de traits de pinceau plus ou moins épais.

Parfois, ils s’étalent sur deux lignes, parfois sur deux pages. Jamais plus. Des petites touches, donc, où tout s’exprime avec une économie de mots. L’épure épouse la simplicité de Jacques, le personnage principal, « quelqu’un de bien », comme le décrivent les premiers mots.

Jacques va faire son service militaire en Algérie, à Fort-de-l’Eau, l’actuelle Bordj El Kiffan, dans la wilaya d’Alger. Il y va presque sur un malentendu, pour faire plaisir à son père et pour coller à l’image qu’avait de lui sa mère, morte d’un cancer. On pense à la façon dont Bardamu se retrouve enrôlé malgré lui dans la guerre dans Voyage au bout de la nuit de Louis-Ferdinand Céline.

Continuer le sale boulot

Ainsi Jacques traverse-t-il la Méditerranée, à l’aventure, mais sans réelle conviction. Une fois sur l’autre rive, impossible de faire marche arrière. Il faut composer avec la situation : « En Algérie, les événements touchaient à leur fin et la mission du 35e régiment consistait à “accompagner la transition” ». En d’autres termes, la guerre est déjà perdue, mais il faut continuer le boulot. Y compris le sale boulot.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3092_600x855 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte