Dossier

Cet article est issu du dossier «Comment les villes africaines font face au risque climatique»

Voir tout le sommaire
Politique économique

Villes et climat : Kinshasa doit protéger sa forêt [2/6]

Réservé aux abonnés | | Par - à Kinshasa
Mis à jour le 18 août 2020 à 18h09
Vente de charbon sur un marché de Kinshasa.

Vente de charbon sur un marché de Kinshasa. © Peter Andrews

Capitale du pays abritant le deuxième poumon vert du monde, Kinshasa peine à lutter contre deux fléaux : la déforestation et la prolifération des déchets. 2e épisode de notre série sur les villes face au défi climatique.

  • Le principal danger

Si elle connaît des inondations comme nombre de villes du continent, la capitale congolaise est avant tout confrontée au problème de la déforestation. Dans de nombreux quartiers, faute d’autre source d’énergie, le bois est en effet utilisé comme combustible par une majorité des foyers. « Kinshasa consomme 5 millions de tonnes de bois par an, qui proviendraient de l’exploitation d’environ 60 000 hectares de forêts naturelles périurbaines », a souligné en 2018 le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (Cirad).

Résultat : ces dernières années, la ville a perdu plusieurs de ses espaces verts (Zamba Thérèse, Zamba Voka, Zamba Tasok, Zamba Eucalyptus, Zamba Météo), qui permettaient l’absorption du CO2.

À cette difficulté s’ajoute une autre menace : la prolifération des déchets. Selon la Régie d’assainissement de Kinshasa (Raskin), la ville en produit chaque jour environ 900 tonnes, essentiellement plastiques. En l’absence d’une réelle politique de recyclage et en raison du ruissellement des eaux, ils exposent la population à des maladies, dont le choléra, et menacent la biodiversité du fleuve Congo.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte