Politique

Côte d’Ivoire : pourquoi Mabri Toikeusse a rompu avec Ouattara

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 04 août 2020 à 22h30
Albert Mabri Toikeusse est candidat à la présidentielle d'octobre en Côte d'Ivoire.

Albert Mabri Toikeusse est candidat à la présidentielle d'octobre en Côte d'Ivoire. © Issam Zejly / Truthbird pour JA

Le 2 août, le bureau politique de l’UDPCI a annoncé son retrait du RHDP, le parti unifié, avant d’officialiser la candidature de son patron, Albert Mabri Toikeusse, à la présidentielle d’octobre. Voici les dessous de cette décision.

Selon nos informations, Albert Mabri Toikeusse a envoyé, ces dernières semaines, plusieurs émissaires auprès d’Alassane Ouattara (ADO). Le chef de l’État le pressait de dissoudre son parti, l’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (UDPCI) et de rallier la candidature d’Amadou Gon Coulibaly, avant le décès de ce dernier, le 8 juillet. Mais Mabri Toikeusse a estimé ne pas avoir eu de propositions concrètes en échange.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte