Culture

[Chronique] Les pyramides ont-elles été construites par des extraterrestres ?

|
Mis à jour le 04 août 2020 à 16h32

Par  Damien Glez

Damien Glez est dessinateur-éditorialiste franco-burkinabè

Damien Glez

© Damien Glez

Elon Musk, le PDG de la société SpaceX, a affirmé que certains joyaux architecturaux égyptiens ont été érigés par des aliens. La ministre égyptienne du Tourisme l’a invité à visiter Gizeh…

Né sud-africain, puis naturalisé canadien et américain, l’entrepreneur Elon Musk ne connaît de frontière ni terrestre ni extraterrestre. PDG du prestataire privé de fret et de tourisme spatiaux SpaceX, le natif de Pretoria a tellement la tête dans les étoiles qu’il réinterprète l’histoire de l’Humanité sous le prisme intergalactique.

Vendredi dernier, il affirmait sur Twitter qu’il était «évident» que «les extraterrestres avaient construit les pyramides» d’Égypte, notamment celle de Khéops, «plus grande structure bâtie par l’homme pendant 3800 ans», constituée d’environ deux millions de blocs de calcaire pesant chacun 2,5 tonnes.

Dans un autre post viral, l’homme d’affaires lançait que Ramsès II – troisième pharaon de la XIXe dynastie égyptienne – était lui-même originaire d’une autre planète.

Agacement légitime

Sans doute les autorités égyptiennes auraient-elles répondu à cette incongruité par le mutisme, si l’auteur du tweet n’était pas la septième fortune du monde, ingénieur à panache tout à la fois directeur général du constructeur automobile Tesla, fondateur de la société de construction de tunnels The Boring Company, de l’entreprise de neurotechnologie Neuralink, de X.com devenu PayPal, de Zip2 et donc de SpaceX. Fort de 37 millions d’abonnés sur les réseaux sociaux, Musk entend réduire le réchauffement climatique et le «risque de l’extinction humaine» en créant une vie multi-planétaire, notamment par l’établissement d’une colonie humaine sur Mars. Rien de moins…

Les sites historiques égyptiens pâtissent déjà de la crise touristique induite de la pandémie de Covid-19. C’est donc avec un agacement légitime mais une retenue certaine que la ministre égyptienne du Tourisme a réagi au message évoquant la construction des pyramides par des extraterrestres. Tout en exprimant son admiration pour le travail d’Elon Musk, Rania Al-Mashat invite celui-ci à visiter les constructions ancestrales d’Égypte

L’archéologue égyptien Zahi Hawass a qualifié le tweet de l’entrepreneur «d’hallucination complète»

Emboîtant le pas à la ministre, l’archéologue égyptien Zahi Hawass a qualifié le tweet de l’entrepreneur «d’hallucination complète». Les constructeurs des pyramides sont des Égyptiens dont les sépultures certifient qu’ils ne s’agissaient pas d’esclaves assujettis à telle puissance étrangère ou intergalactique. Si la théorie de l’érection de nombreux monuments terrestres par des extraterrestres n’est pas nouvelle, elle a été battue en brèche par des études complexes et complètes qu’Elon Musk a finalement relayées, en guise de mea culpa…

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte