Économie

Nigeria : « La révision des comptes nationaux a eu un effet positif sur le taux de change »

Angus Downie est responsable de la recherche économique chez Ecobank.

Par
Mis à jour le 18 avril 2014 à 14:39

Angus Downie est responsable de la recherche économique chez Ecobank. DR

Après la suspension de Sanusi Lamido Sanusi, le gouverneur de la Banque centrale du Nigeria, le naira a connu une baisse de sa valeur de 1,2 % sur le marché interbancaire. Puis il s’est stabilisé au taux de 164 nairas pour 1 dollar environ au cours des six semaines suivantes. Grâce à la politique de vente massive de dollars (800 millions par semaine) adoptée par la Banque et à une plus grande confiance des investisseurs, la monnaie a ensuite atteint son niveau du début de l’année (environ 160 nairas pour 1 dollar).

Effets indirects

Cours Niara JA2780 cOandaPar ailleurs, la publication des chiffres révisés des comptes nationaux, le 6 avril, semble avoir eu un effet positif indirect sur le taux de change. Le naira s’est apprécié de près de 2 % dans la foulée de l’annonce officielle, ce qui a stimulé l’intérêt de certains investisseurs étrangers moins bien informés et conduit à une augmentation des entrées de capitaux.

Mais il ne devrait pas y avoir de surprise sur le plan économique ou financier dans les semaines à venir. Grâce à Sarah Alade, gouverneur par intérim de la Banque, la politique monétaire soutient l’économie, et celui qui prendra sa suite en juin a affirmé qu’il s’efforcerait de maintenir la stabilité des prix et des taux de change.

Enfin, la politique monétaire de la FED [Réserve fédérale américaine] a une influence sur le naira, mais pas autant que pour les plus grands marchés émergents. Le solde du compte de réserve des excédents de la vente du pétrole a récemment augmenté à environ 3,6 milliards de dollars (2,6 milliards d’euros), ce qui est positif pour le naira. Cependant, avec une demande toujours forte de dollars, la pression sur la monnaie nigériane restera aiguë.