Politique

Succession chez les Obiang : comment Constancia Mangue met ses réseaux au service de son fils Teodorín

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Constancia Mangue Nsue Okomo, la première dame équato-guinéenne, le 29 octobre 2011 à Malabo.

Constancia Mangue Nsue Okomo, la première dame équato-guinéenne, le 29 octobre 2011 à Malabo. © VOISHMEL/AFP

Première dame et femme d’affaires, Constancia Mangue Nsue Okomo a tissé sa toile en politique. Au point de tenir les rênes d’un pays à la tête duquel elle compte bien placer son fils Teodorín.

On la surnomme « Zé », la « Panthère » en fang. Et, de fait, Constancia Mangue Nsue Okomo est bel et bien la reine de la jungle politique équato-guinéenne. Femme d’affaires ayant des parts dans de nombreuses entreprises de BTP (dont la puissante ABC Construction), d’immobilier ou d’extraction de matières premières elle a su, au fil des ans, promouvoir ses proches aux postes-clés, du Palais présidentiel à la Justice en passant par la Défense.

Depuis plusieurs années, la « Primera dama » a mis ses réseaux au service d’un objectif : assurer à son fils Teodoro Nguema Obiang Mangue, dit Teodorín, la succession de son père et actuel chef de l’État Teodoro Obiang Nguema Mbasogo. Voici les principaux soutiens sur lesquels elle peut s’appuyer.

Teodoro Biyogo Nsue Okomo

Teodoro Biyogo Nsue Okomo.

Teodoro Biyogo Nsue Okomo. © UN Photo

Directeur du protocole du chef de l’État. Il est le frère de la Première dame. Maître de cérémonie du palais et des entretiens accordées par le président, il permet à Constancia Obiang de tout savoir de l’agenda du chef de l’État, sur lequel elle garde en réalité la main.

Sa fille, Candy, est l’épouse de Antonio Oburu Ondo, directeur général de GePetrol, la société nationale de pétrole de Guinée équatoriale (auparavant dirigée par Candido Nsue Okomo, un autre frère de Constancia Mangue Nsue Okomo).

Victoriano Bibang Nsue Okomo

Il est lui aussi un frère de la Première dame. Vice-ministre de La Défense (poste qu’occupait auparavant un cousin de Constancia Mangue Nsue Okomo, Vicente Eya Olomo), il lui assure un relais au sein des forces armées du pays, au sein desquelles la famille Obiang est a fortiori omniprésente.

Général et technocrate de l’ombre, « Efa Mba », comme on le surnomme, tient l’armée d’une main de fer pour le compte de son neveu, Teodorín.

Juan Olo Mba Nseng

Ministre délégué à la Justice, au Culte et aux Institutions pénitentiaires, il est l’oncle de Constancia Mangue Nsue Okomo. Pilier du gouvernement, il gère pour le compte du président le volet des biens mal-acquis devant la Cour internationale de justice à La Haye et a également été son représentant dans le bras de fer qui a opposé l’entreprise Orange et Malabo jusqu’en 2018. Juan Olo Mba Nseng est l’un des dirigeants d’Apegesa, une société d’investissements très impliquée dans la gestion de la fortune des Obiang.

Jeronimo Osa Osa Ekoro

Jeronimo Osa Osa Ekoro, secrétaire général du Parti démocratique de Guinée équatoriale (PDGE).

Jeronimo Osa Osa Ekoro, secrétaire général du Parti démocratique de Guinée équatoriale (PDGE). © DR

Secrétaire général du Parti démocratique de Guinée équatoriale (PDGE, au pouvoir). En poste depuis 2013, cet ex-ministre de l’Information est très implanté dans les médias, un secteur stratégique.

Familier de la Première dame, il est aussi un ami de Teodorín, pour qui il tient les rênes du parti. Il a jusqu’ici veillé aux intérêts de la « Panthère » et de son fils, notamment lorsque des querelles ont éclaté entre les partisans de ces derniers et ceux du demi-frère de Teodorín, Gabriel Mbega Obiang Lima.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte