Économie

Méditerranée : la BERD et la BID lancent un fonds d’appui aux PME

La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) et la Société islamique de développement ont signé une convention pour lancer un fonds de 120 millions de dollars. Ce fonds vise à soutenir les petites entreprises dans les régions Sud et Est de la Méditerranée.

Par
Mis à jour le 8 mai 2014 à 17:02

Une convention a été signée entre la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) et la Société islamique de développement, filiale de la BID chargée du soutien au secteur privé, visant à créer un fonds doté de 120 millions d’euros, destiné à soutenir les petites et moyennes entreprises dans les régions Sud et Est de la Méditerranée.

Lire aussi :

– En 2013, la BERD a investi 450 millions d’euros au sud de la Méditerranée

– Le fonds Mediterrània Capital II mobilise 90 millions d’euros

– Maroc : la BERD apporte 50 millions de dollars à Banque centrale populaire

Les investissements en fonds propres et quasi fonds propres seront financés par les deux institutions. Le nouveau fonds sera « également alimenté par la contribution additionnelle de bailleurs de fonds et de donateurs », selon un communiqué publié par la Société islamique de développement.

Mission étendue

La BERD, historiquement spécialisée sur les pays d’Europe de l’Est, a étendu sa mission notamment à la partie méridionale et orientale de la Méditerranée (Semed). En 2013, elle a investi l’équivalent de 450 millions d’euros au Maroc, en Tunisie, en Egypte et en Jordanie. L’institution, dont le siège est à Londres, avait annoncé en 2012 vouloir cibler ces quatre pays, qualifiés de « nouvelles démocraties arabes ». 

En juin 2013, la BERD a ouvert à Tunis son premier bureau permanent au sud de la Méditerranée.