Politique

Cameroun : Louis Henri Ngantcha, le député qui veut calmer les anti-Biya de la diaspora

Réservé aux abonnés | | Par - à Yaoundé
Mis à jour le 23 juillet 2020 à 10h58
A Bruxelles, le 17 juillet 2020, des manifestants demandent le départ de Paul Biya du pouvoir.

A Bruxelles, le 17 juillet 2020, des manifestants demandent le départ de Paul Biya du pouvoir. © Dursun Aydemir/Anadolu Agency/AFP

Calmer l’activisme anti-Biya d’une partie de la diaspora camerounaise : c’est le défi du député Louis Henri Ngantcha, tout premier président du réseau parlementaire Diaspora, coopération décentralisée et transfrontalière.

Au parc des Buttes-Chaumont, dans le 19e arrondissement de Paris, comme dans les couloirs de l’hôtel des Députés de Yaoundé, où nous le rencontrons, Louis Henri Ngantcha se sent chez lui. À 53 ans, le tout nouveau député du département du Moungo (région du Littoral) revendique fièrement et sans complexe son multiculturalisme : au substrat culturel forgé au Cameroun, où il a vécu les vingt premières années de sa vie, s’ajoutent les influences acquises au cours des trois décennies passées en France, pays dans lequel résident toujours sa femme et ses trois enfants.

Pour ce fils de Loum, il s’agit d’une « richesse » qu’il veut désormais mettre au service du Cameroun, en capitalisant sur sa présence au Parlement. L’opportunité lui en a été donnée le 29 avril dernier, tout juste deux mois après son élection.

Ce jour-là, un arrêté du président de l’Assemblée nationale, Cavaye Yéguié Djibril, annonçait la création d’un réseau parlementaire « de la diaspora, de la coopération décentralisée et transfrontalière » (REP-COD) et le désignait comme président dudit réseau. « Le REP-COD a pour mission principale de servir de cadre permanent d’échange et de médiation entre les compatriotes de la diaspora et les parlementaires pour leur participation active au développement et au rayonnement du Cameroun », peut-on lire dans cet arrêté.

Un aboutissement et une nouvelle orientation

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte