Politique
Dans un bureau de vote de Ouagadougou, lors de la présidentielle et des législatives de 2015.

Cet article est issu du dossier

Présidentielle et législatives au Burkina Faso : les enjeux du double scrutin

Voir tout le sommaire
Politique

Burkina : comment Kaboré prépare sa réélection 

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 22 juillet 2020 à 10:09

Roch Marc Christian Kaboré lors du sommet du G5 Sahel à Nouakchott, le 30 juin 2020. © Ludovic Marin /Pool via REUTERS

Candidat à sa propre succession à la présidentielle du 22 novembre, le chef de l’État burkinabè, investi le 11 juillet par le parti au pouvoir, prépare son programme électoral depuis plusieurs mois. En voici les détails. 

Selon nos informations, la rédaction de ce document est coordonnée par une équipe dirigée par Mathias Somé, directeur du Bureau de suivi du programme présidentiel, et Simon Compaoré, le patron du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP). La sécurité et la relance économique – et notamment la poursuite des grands investissements, en particulier dans la construction des centres de lutte contre le cancer – figurent parmi les priorités.

Le chef de l’État Roch Marc Christian Kaboré pourrait, selon son entourage, dévoiler ce programme électoral en août ou en septembre.

Premier cercle

Plusieurs personnalités ont contribué à la conception de ce plan réalisé secteur par secteur, dont Clément Sawadogo, l’ancien ministre de la Sécurité et premier vice-président du MPP, Alain Siri, le secrétaire permanent du Plan national de développement économique et social (PNDES), Bamory Ouattara, le patron de La Poste Burkina Faso ou encore les conseillers du président, Nicolas Meda (Développement du capital humain) et Stéphane Ouédraogo (Questions économiques.)

Pour assurer sa réélection, Roch Marc Christian Kaboré s’appuie sur son premier cercle composé, entre autres, de ses ministres Alpha Barry (Affaires étrangères), Séni Ouédraogo (Fonction publique), Eric Bougouma (Infrastructures) et Chérif Sy (Défense) ou encore de son conseiller spécial en communication, Thierry Hot.