Livres

De Malcolm X à Dongala, la sélection panafricaine d’un libraire de rue cap-verdien de Saint-Denis

| Par
Luc Pinto Barreto a installé sa librairie éphémère sur le parvis de la gare de Saint-Denis, au nord de Paris, en France.

Luc Pinto Barreto a installé sa librairie éphémère sur le parvis de la gare de Saint-Denis, au nord de Paris, en France. © Dorine Goth

Installé en plein air sur le parvis de la gare de Saint-Denis, près de Paris, Luc Pinto Barreto, jeune libraire d’origine cap-verdienne et martiniquaise, nous dévoile une sélection des titres qui ont profondément marqué son histoire.

Bien que les auteurs africains occupent une place prépondérante dans sa librairie, pas question pour Luc Pinto Barreto de qualifier sa démarche de militante : il expose simplement des thèmes qu’il souhaite mettre en avant. Si certains se montraient sceptiques à l’égard de son concept de librairie en plein air, celui que l’on appelle désormais « le Dealer de livres » a su démontrer que son idée bien pensée pouvait fonctionner. Fortement médiatisé pour sa démarche, le jeune homme a reçu le soutien de nombreuses personnalités dont la réalisatrice afro-féministe Amandine Gay.

Son initiative a rencontré un franc succès, et celui qui ne devait rester que quelques semaines sur le parvis de la gare de Saint-Denis, en banlieue parisienne, a décidé de pérenniser son activité et de s’établir de manière constante à partir de septembre prochain. Grâce à un financement participatif, il a pu acquérir un container aménagé qui lui permettra de proposer un volume plus important de livres tout en se protégeant des intempéries. « Les livres m’ont permis de mieux me comprendre. Grâce à eux, j’ai trouvé des réponses », confie-t-il. Luc Pinto Barreto nous dévoile une sélection toute personnelle et panafricaine, bien sûr.

Le Pouvoir noir de Malcolm X, La Découverte, 2008

« Le Pouvoir noir », de Malcolm X, est paru aux éditions La Découverte en 2008.

Il s’agit du premier livre qui m’aura marqué à jamais

Ce recueil retrace l’itinéraire politique de Malcolm X à travers ses discours depuis 1964, date à laquelle il quitte le mouvement Black Muslims. Luc Pinto Barreto l’a découvert – en version originale – en 2005, année funestement célèbre pour les émeutes qui ont embrasé les banlieues françaises à la suite de la mort de deux adolescents, Zyed Benna et Bouna Traoré. Avec une place de premier choix dans sa petite librairie, les discours du célèbre activiste continuent de résonner encore aujourd’hui tant par ses combats sur les discriminations raciales que par son engagement militant.

Ségou, de Maryse Condé, Robert Laffont, 1984

« Les Murailles de terre », le premier tome de "Ségou", de Maryse Condé, est sorti chez Robert Laffont en 1984.

Maryse Condé est l’une de mes écrivaines favorites, je la recommande régulièrement

L’histoire se déroule dans ce qui était encore le royaume Bambara de Ségou. On y découvre la chute de l’empire africain après l’arrivée des Européens, venus mettre la main sur les terres et les hommes. Composée de deux tomes (Les Murailles de terre et La Terre en miettes), l’œuvre se penche sur les désastres causés par la colonisation et recontextualise les grands mouvements qui font de l’Afrique ce qu’elle est aujourd’hui : l’esclavage, l’islam, le christianisme et l’impérialisme.

 

Les Petits Garçons naissent aussi des étoiles, d’Emmanuel B. Dongala, Éditions du rocher, 1998

Les Petits Garçons naissent aussi des étoiles, d'Emmanuel Dongala.

Ce livre m’a été conseillé et je ne le regrette pas ! C’est une piste de réflexion sur des questions importantes

Emmanuel B. Dongala soulève dans cet ouvrage la question de la décolonisation et des régimes politiques africains post-coloniaux. Si l’histoire est une fiction, l’auteur nous fait part de ses réflexions sur l’histoire d’un pays que l’on devine être le Congo, à travers le regard d’un jeune garçon.

Afro-communautaire : appartenir à nous-mêmes, de Fania Noël-Thomassaint, Éditions Syllepse, 2019

"Afro-communautaire : appartenir à nous-mêmes", de Fania Noël-Thomassaint, Éditions Syllepse, 2019.

Ce manifeste ouvre la réflexion sur l’identité noire en France et sur la question de l’appartenance aux communautés. Il esquisse un projet politique, celui d’une libération mentale des chaînes qui nous lient encore à l’époque coloniale. Il passe en revue différents mouvements et thèmes qui concernent les Noirs en France : l’afro-féminisme, le panafricanisme, la diversité. L’autrice se positionne contre des idéologies très ancrées à travers un regard sociologique mais révolutionnaire.

Assata, une autobiographie, d’Assata Shakur, éditions Premiers matins de novembre, 2018

"Assata, une autobiographie", d’Assata Shakur, Premiers Matins de Novembre, 2018.

Traduit en français par le collectif Cases rebelles trente ans après sa parution originale, le livre retrace le combat de l’une des figures principales du mouvement emblématique des années 1970 : le Black Panther Party. Avec une préface signée Ramata Dieng, frère de Lamine Dieng décédé à la suite d’une bavure policière, on découvre le portrait d’une femme déterminée dans un pays où règnent le racisme et l’oppression.

 

Africa Unite ! Une histoire du panafricanisme, d’Amzat Boukary-Yabara, La Découverte, 2014

« Africa Unite ! Une histoire du panafricanisme », d’Amzat Boukary-Yabara, a été publié par La Découverte en 2014.

À l’heure où le panafricanisme est porté par des figures telles que l’activiste Kemi Seba, Africa Unite ! revient sur l’histoire d’un mouvement tant intellectuel que politique et culturel. De la révolution haïtienne de 1791 à l’élection du premier président africain-américain aux États-Unis en 2008 en passant par l’indépendance des États africains, l’auteur retrace l’importance de ce phénomène pour le continent et sa diaspora.

Cumbe, de Marcelo d’Salete, Ça et Là, 2016

« Cumbe », de Marcelo D'Salete, a été traduit du portugais (Brésil) par Christine Zonzon et Marie Zéni.

Le Brésil a été l’un des principaux pays esclavagistes, jusqu’en 1888. Venus d’Angola et du Mozambique, les esclaves y étaient essentiellement assignés à l’exploitation de la canne à sucre et des mines d’or. Ce roman graphique retrace, à travers quatre nouvelles, le quotidien de ces hommes et de ces femmes déterminés à se délester du joug de leurs maîtres. Par le biais d’images très fortes, le lecteur se retrouve emporté dans un Brésil où régnaient l’injustice et la cruauté.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte