Transport aérien

Paul Biya revient à la case départ pour Camair-Co

Réservé aux abonnés | | Par - à Yaoundé
Mis à jour le 21 juillet 2020 à 18h11
Un avion de la Camair-Co.

Un avion de la Camair-Co. © Wikimedia Commons

Le président camerounais exige un plan de restructuration de la compagnie en vue de la cession de 51 % de son capital. Comme envisagé en… 2006.

Paul Biya reprend les choses en main à propos du pavillon national Camair-Co. En fin de semaine dernière le président camerounais a demandé à son Premier ministre, Joseph Dion Ngute, d’élaborer urgemment un plan de restructuration et de relance de la compagnie aérienne, en vue de la cession de 51 % de son capital à un partenaire stratégique.

Avant cette échéance, Paul Biya a décidé d’allouer immédiatement 15 milliards de F CFA (22,8 millions d’euros) pour envoyer l’un des deux Boeing 737-700 en maintenance, louer deux moteurs pour permettre la reprise des vols du second, et acquérir deux Dash Bombardier Q400 pour des liaisons courtes distances.

Mesures de la dernière chance ?

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte