Diplomatie

Sur le départ, l’ambassadeur de France Olivier Poivre d’Arvor reste en alerte sur la politique tunisienne

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Olivier Poivre D'Arvor, à Tunis en janvier 2017.

Olivier Poivre D'Arvor, à Tunis en janvier 2017. © Ons Abid pour JA

Le 12 juillet, Olivier Poivre d’Arvor a offert un dîner à la résidence de France à l’issue de la visite à Tunis de M’Jid El Guerrab, député de la 9e circonscription des Français établis hors de l’Hexagone. En voici les coulisses.

Selon nos informations, Olivier Poivre d’Arvor, dont le mandat touche à sa fin, devrait être prochainement remplacé par Anne-Claire Legendre. Consule générale de France à New York depuis 2016, elle fut, entre autres, conseillère Afrique du Nord et Moyen-Orient de 2013 à 2016 de Laurent Fabius, le ministre des Affaires étrangères d’alors.

Le 12 juillet, Béatrice Le Fraper du Hellen, l’ambassadrice de France en Libye, s’est jointe de manière informelle à l’équipe du député M’Jid El Guerrab et aux habitués de la résidence lors du dîner organisé par Olivier Poivre d’Arvor. Nabil Karoui, le président du parti Qalb Tounes, et son frère, le député Ghazi Karoui, ont créé la surprise en se joignant aux convives pour le dessert.

La démission de Fakhfakh au menu

Olivier Poivre d’Arvor fait en effet jouer son entregent pour rétablir le dialogue entre le chef de l’État Kaïs Saïed, Rached Ghannouchi, le président de l’Assemblée, et Nabil Karoui. « Le fond de la discussion a porté de manière très franche sur la démocratie et la stabilité de la Tunisie », confie l’un des participants de ce repas.

Les convives ont également évoqué la démission du Premier ministre Elyes Fakhfakh, plusieurs jours avant son annonce officielle, le 15 juillet, évoquant les noms de plusieurs personnalités faisant consensus pour reprendre les commandes de la Kasbah.

Enfin, durant cette même soirée, Olivier Poivre d’Arvor a passé plusieurs appels téléphoniques à Nadia Akacha, la directrice de cabinet de Kaïs Saïed. Ils ont principalement évoqué la démission de Fakhfakh. Tous deux ont réellement fait connaissance lors de la préparation de la visite du président en France, les 22 et 23 juin.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3094_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte