Économie

Décryptage : Isabel dos Santos perd face à l’Angola dans un litige à 850 millions de dollars

Réservé aux abonnés | | Par
Mis à jour le 17 juillet 2020 à 09h49
Nouveau revers pour la fille de l'ancien président angolais, devant le tribunal arbitral de Paris cette fois.

Nouveau revers pour la fille de l'ancien président angolais, devant le tribunal arbitral de Paris cette fois. © Paulo Duarte/AP/SIPA

Une décision d’un tribunal arbitral donne raison à la présidence Lourenço contre la fille de l’ancien chef de l’État angolais dans un conflit sur l’attribution controversée d’une concession portuaire.

Dans le bras de fer qui oppose depuis plusieurs mois Isabel dos Santos à la présidence Lourenço, cette dernière vient de remporter une victoire. Selon une décision à laquelle Jeune Afrique a eu accès, un tribunal arbitral a donné raison à l’État angolais dans un différend qui l’oppose à la société Atlantic Ventures, en partie détenue par la fille de l’ancien président José Eduardo dos Santos, sur l’attribution polémique d’une concession portuaire située au nord de la capitale Luanda, à Barra do Dande.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte