BTP & Infrastructures

Necotrans verse 2 milliards de F CFA au Port autonome de Dakar

| Par
L'attribution de cette concession à Necotrans, en novembre 2013, avait suscité une levée de boucliers parmi les entreprises de manutention sénégalaises.

L'attribution de cette concession à Necotrans, en novembre 2013, avait suscité une levée de boucliers parmi les entreprises de manutention sénégalaises. © Érick Ahounou pour JA

Necotrans a versé deux milliards de F CFA (3 millions d’euros) au Port autonome de Dakar au titre du ticket d’entrée prévu par le cahier des charges, cinq mois après avoir remporté, en pleine controverse, une concession de 25 ans sur un terminal vraquier.

Necotrans semble décidé à tourner la page. Le groupe français a remis, le 9 mai dernier, un chèque de deux milliards de F CFA (3 millions d’euros) au Port autonome de Dakar (PAD) au titre du ticket d’entrée prévu par le cahier des charges. L’attribution de la concession du terminal vraquier du môle 8 du PAD au groupe de logistique français, en novembre 2013, avait provoqué une levée de boucliers.

Le syndicat des entreprises de manutention des ports du Sénégal (Sempos) avait notamment dénoncé une « nébuleuse » entourant l’attribution de marché, estimant par ailleurs que le concessionnaire n’avait aucune expérience dans ce domaine. Il a fallu des négociations et des concessions – notamment l’augmentation de la part réservée au secteur privé local dans le projet au-delà des 20% du capital requis par la loi – pour faire baisser la tension.

Sang neuf

Lire aussi :

Sénégal : la BOAD prête 21 millions d’euros au Port autonome de Dakar et à Satrec

Le port d’Abidjan voit son trafic baisser


La BOAD prête 38 millions d’euros au port autonome de Lomé

« Nous comptons réaliser une remise à niveau des infrastructures du Port autonome de Dakar, dans le respect strict des normes environnementales. Et un matériel de dernière génération devrait arriver dans les six mois. Ce qui va entraîner des recettes supplémentaires pour le port et le maintien du plein-emploi », a promis Yves-Marie Dulioust, le directeur régional de Necotrans, lors de la cérémonie de remise du chèque.

En effet, dans le cadre de la concession – d’une durée de 25 ans – accordée au groupe français, le concessionnaire a la charge de mobiliser des investissements de l’ordre de 40 milliards de F CFA (environ 61 millions d’euros) pour la modernisation du système d’exploitation portuaire.

Le directeur du Port autonome de Dakar, Cheikh Kanté, a, dans la même veine, mis en exergue les mutations attendues. Selon lui, la concession apportera plus de compétitivité aux acteurs portuaires. « Les manutentionnaires ne devront plus payer des redevances domaniales et il n’y aura pas de pertes d’emplois. En plus, les normes environnementales seront respectées », s’est-il réjoui.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte