Politique économique

Cameroun : un salarié du privé sur six mis au chômage technique

Réservé aux abonnés | | Par
Mis à jour le 15 juillet 2020 à 12h38
Vue d'une rue de Douala, capitale économique du Cameroun.

Vue d'une rue de Douala, capitale économique du Cameroun. © Minette Lontsie/Wikipedia/Licence CC

53 000 salariés en chômage technique, 14 000 licenciements… La conjoncture est grave selon une enquête du patronat, consultée par Jeune Afrique.

Selon une note de conjoncture qui sera publiée dans les prochains jours par le Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam), la proportion d’entreprises négativement impactées par la crise du Covid-19 s’est accrue entre avril et juin 2020, passant de 92% à 96,6%. Cette estimation est obtenue sur la base d’un échantillon de plus de 250 firmes consultées, dont 25% de grandes entreprises et 75% de PME.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte