Transport aérien

Comment Air France prépare son retour en Afrique

Réservé aux abonnés | | Par
Airbus A350 d'Air France, utilisé notamment pour les dessertes Paris-Dakar-Paris.

Airbus A350 d'Air France, utilisé notamment pour les dessertes Paris-Dakar-Paris. © Airbus SAS

Malgré les restrictions imposées par l’UE, la compagnie a repris cette semaine ses vols vers Abidjan et poursuit les discussions avec d’autres capitales africaines.

« Une douche froide ». C’est ainsi que certains bons connaisseurs du ciel africain qualifient la publication le 1er juillet par l’Union européenne de la liste des pays dont les ressortissants sont autorisés à pénétrer dans l’espace Schengen.

« Concentrée sur son remaniement ministériel, la France n’a pas su défendre les pays africains » regrette une source proche des négociations, alors que l’Allemagne et la République tchèque ont bloqué l’extension de la liste aux pays subsahariens.

Un seul figure toutefois dans la liste : le Rwanda, qui ne fait pas partie des destinations desservies par le groupe Air France-KLM…

Reprise partielle des liaisons

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte