Transport aérien

Crise à Tunisair : sans PDG, une relance sérieusement compromise

Réservé aux abonnés | | Par
Un avion Tunisair (photo d'illustration).

Un avion Tunisair (photo d'illustration). © RHL Images from England by Wikimedia Commons

En grandes difficultés financières, la compagnie nationale est incapable de répondre à la reprise touristique en Tunisie. 

En pleine période de sortie de crise sanitaire, Tunisair n’avait vraiment pas besoin d’une crise de gouvernance. C’est pourtant bien ce qui est en train de se dérouler avec le limogeage, le 6 juillet, de son PDG depuis 2017, Elyès Mnakbi, par sa tutelle, le ministre des Transports, Anouar Maârouf.

Selon les médias tunisiens, ce dernier lui a demandé de désigner lors d’un prochain conseil d’administration un gestionnaire par intérim, Belgacem Tayaa, en attendant la nomination d’un nouveau PDG.

Une décision approuvée par le chef du gouvernement

Une décision contestée par l’ancien numéro un, qui estime qu’il ne pouvait être démis que par le Premier ministre. Mais qui demeure légale, pour ce très bon connaisseur de l’entreprise. « Si la nomination du PDG est du ressort du Premier ministre, la gestion de la compagnie dépend du ministre de tutelle, qui a également une obligation de résultats,

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte