Politique

Côte d’Ivoire-France : pourquoi Tidjane Thiam a été pressenti pour Bercy

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 07 juillet 2020 à 16h24
Tidjane Thiam à Zurich, en avril 2019.

Tidjane Thiam à Zurich, en avril 2019. © Ennio Leanza/Keystone via AP/SIPA

Cité par la presse française comme possible entrant dans le gouvernement français remanié, Tidjane Thiam n’est pas ministre, mais il a bien été approché par le chef de l’État, Emmanuel Macron.

Selon nos informations, Emmanuel Macron a proposé à Tidjane Thiam le poste de ministre de l’Économie et des Finances, finalement conservé par son titulaire, Bruno Le Maire.

Macron connaît bien l’ancien directeur général du Credit Suisse. Tous deux se sont rencontrés avant que le premier entre à l’Élysée, et sont depuis restés en contact régulier. En mai, le chef de l’État français a ainsi téléphoné au banquier franco-ivoirien pour lui présenter ses condoléances après le décès de son fils de 24 ans.

« Il fait partie des personnes à hautes compétences qui sont dans le radar du président », explique une source à l’Élysée. Après avoir été contraint de quitter la direction du Credit Suisse, au début de février, Thiam, à qui certains prêtent des ambitions politiques en Côte d’Ivoire, a fait en juin son entrée au conseil d’administration de Kering, géant mondial du luxe.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte