Politique économique

Candidature africaine à l’OMC : comment le processus a déraillé

Réservé aux abonnés | | Par
Abdel Hamid Mamdouh et Ngozi Okonjo-Iweala, les deux candidats africains en lice.

Abdel Hamid Mamdouh et Ngozi Okonjo-Iweala, les deux candidats africains en lice. © Montage JA

Alors que les membres de l’Union africaine s’étaient entendus pour présenter une candidature unique à la direction de l’OMC, cette résolution a fait long feu.

L’annonce le 15 mai de la démission « pour raison familiale », du directeur général de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), Roberto Azevedo, n’a pas seulement surpris l’ensemble de la communauté internationale, elle a également complètement rebattu les cartes de sa propre succession.

En quittant un an plus tôt que prévu les fonctions qu’il occupait depuis 2013, le Brésilien a provoqué une accélération soudaine du calendrier, en même temps que l’effondrement du bel ordonnancement pour une fois mis en place par l’Union africaine (UA) : depuis plus d’un an, l’institution défend le principe d’une candidature unique pour enfin voir un Africain diriger l’OMC en 2021.

Une démarche entérinée par les chefs d’État du continent, qui s’entendent alors également sur une procédure de sélection détaillée lors du sommet de Niamey en juillet 2019. Sans succès, puisqu’un an plus tard, deux candidats africains, Abdel Hamid Mamdouh et Ngozi Okonjo-Iweala, se font encore face, à quelques jours du processus de désignation  qui doit démarrer le 8 juillet.

Coup de théâtre

La situation était encore plus confuse début juin, juste avant que l’OMC ne lance officiellement sa campagne de renouvellement. Le Béninois Éloi Laourou, le Nigérian Yonov Frederick Agah étaient alors sur la ligne de départ au côté de l’Égyptien Abdel Hamid Mamdouh, pendant que le nom de la Kényane Amina Mohamed revenait en boucle dans les médias anglo-saxons.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte