Capital-investissement

Pourquoi Edmond de Rothschild mise à nouveau sur le Maroc

En 2018, Amethis (dont Edmond de Rothschild Private Equity est actionnaire), prend une participation minoritaire dans le marocain CFG Bank.

En 2018, Amethis (dont Edmond de Rothschild Private Equity est actionnaire), prend une participation minoritaire dans le marocain CFG Bank. © CFG Bank

Déjà présent dans le royaume chérifien notamment via Amethis, dont il est le principal actionnaire, le capital-investisseur de Genève est sur le point de boucler de nouveaux accords.

« Nous avons des accords en cours que nous sommes prêts à conclure », a déclaré Johnny El Hachem, le directeur général d’Edmond de Rothschild Private Equity, à nos confrères de The Africa Report. « Le Maroc offre d’énormes opportunités. Nous nous concentrerons sur ce pays dans les années à venir », avec la Tunisie et l’Égypte.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte