Politique

Bénin : Kérékou, Foccart, Che Guevara… L’ancien président Soglo livre ses secrets 

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 30 juin 2020 à 12:11

L’ancien président du Bénin, Nicéphore Soglo. © Charles Placide Tossou

Nicéphore Dieudonné Soglo vient de mettre la dernière main à la rédaction de ses mémoires. Il est à la recherche d’un éditeur en France.

Dans un compuscrit de près de 600 pages, l’ancien président béninois (1991-1996) passe en revue plusieurs moments forts de sa vie : l’École nationale d’administration, en France ; sa première expérience gouvernementale, au milieu des années 1960 ; son passage à la Banque mondiale, à Washington ; sa participation à la Conférence nationale béninoise de février 1990 ; la délicate cohabitation qui s’est ensuivie avec le président Mathieu Kérékou, dont il fut pendant un an le Premier ministre ; sa victoire au scrutin présidentiel de 1991 ; son quinquennat passablement agité à la tête de l’État.

Nicéphore Dieudonné Soglo, 85 ans, met son échec électoral de 1996 face à un Kérékou opportunément sorti de sa retraite sur le compte d’un plan inspiré par l’homme de l’ombre du gaullisme, Jacques Foccart, alors conseiller de Jacques Chirac.

Indiscrétions

L’ancien président béninois fait des révélations, photos à l’appui, sur ses deux rencontres avec Che Guevara. Les deux hommes se sont entretenus une première fois en décembre 1964, à Genève, en marge de la première Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement, puis, à nouveau, en janvier 1965, à Cotonou.

On retrouvera aussi dans les mémoires de l’ancien élève de l’ENA (promotion Albert Camus, 1960-1962) quelques indiscrétions sur ses entretiens avec Félix Houphouët-Boigny, Nelson Mandela, Thabo Mbeki, George H. Bush, tout comme avec le vice-président démocrate américain Al Gore. Bien évidemment, il égratigne au passage son lointain successeur au Palais de la Marina, Patrice Talon.