Économie

Hélios cherche un acquéreur pour Equity Bank

Par
Mis à jour le 14 mai 2014 à 11:48

Dirigé par les Nigérians Tope Lawani et Babatunde Soyoye, le capital-investisseur Helios éprouve des difficultés à céder sa participation dans Equity Bank.

Helios, le capital-investisseur fondé et dirigé par les Nigérians Tope Lawani et Babatunde Soyoye, peine à se défaire de sa participation dans Equity Bank, malgré les très bonnes performances de l’établissement kényan. Entré à la fin de 2007 à hauteur de 24,99 % (pour 178,7 millions de dollars, soit 121,3 millions d’euros) dans le capital de cette banque cotée à la Bourse de Nairobi, l’investisseur cherche à vendre depuis près d’un an. Il espère tripler sa mise et empocher quelque 500 millions de dollars…

Mais encore faut-il trouver un acquéreur. Un retard qui illustre les dificultés éprouvées par les fonds de capital-investissement pour effecuer leur sortie, particulièrement pour des montants qui se chiffrent en plusieurs centaines de millions de dollars. Peu d’acquéreurs potentiels sont en mesure de consacrer une telle somme à un investissement pour une part minoritaire. Quant à la Bourse de Nairobi, elle est sans doute incapable d’absorber un tel afflux de titres.

Lire aussi :

Helios rejoint la coentreprise entre Petrobras et BTG Pactual
Première clôture du fonds Helios Investment III à 355 millions de dollars
Capital-investissement : le retour des « big deals »

Portefeuille

En 2013, le groupe bancaire, présent au Kenya, en Ouganda, au Soudan du Sud, au Rwanda et en Tanzanie, a enregistré un résultat net de 13,27 milliards de shillings (150 millions de dollars).

Depuis 2008, Equity Bank a enregistré une croissance soutenue de ses résultats. En effet, le total de bilan du groupe a été multiplié par 3,5 passant de 78,879 milliards de shillings (900 millions de dollars) à 277,7 milliards de shillings (environ 3,2 milliards de dollars) en 2013 -en hausse de 14,2% sur un an.

Sur la même période, le portefeuille de crédit du groupe bancaire est passé de 44,2 milliards de shillings (500 millions de dollars) à 171,4 milliards (1,96 milliards de dollars). Les dépôts des clients sont passés de 50,3 milliards de shillings (575 millions de dollars) à 194,8 milliards de (2,2 milliards de dollars).