Dossier

Cet article est issu du dossier «Affaire Vital Kamerhe en RDC : un directeur de cabinet face à la justice »

Voir tout le sommaire
Politique

RDC : ce qu’il faut savoir sur Hamida Chatur, l’épouse de Vital Kamerhe

Réservé aux abonnés | | Par - à Kinshasa
Mis à jour le 24 juin 2020 à 15h55
Hamida Chatur Kamerhe.

Hamida Chatur Kamerhe. © Maelys image

Le 20 juin, la justice congolaise a condamné son mari, Vital Kamerhe, à vingt ans de prison pour détournement de fonds publics et corruption. Mais qui est vraiment l’épouse de l’ancien directeur de cabinet de Félix Tshisekedi ?

1. Avec un « H »

Née le 6 novembre 1976 à Kinshasa, elle a été baptisée Hamida, mais son nom est souvent orthographié sans « H », comme dans certains passages du jugement rendu par le tribunal de grande instance de Kinshasa-La Gombe, le 20 juin.

2. Indienne et Bayombe

Son père, Chatur Shabudin, était de nationalité indienne. Sa mère, Élisabeth Ndenge Vangu, issue de l’ethnie bayombe, était quant à elle originaire de Seke-Banza, une localité du Kongo-Central.

3. Famille recomposée

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte